jeudi 30 novembre 2017

Reconnaître le corps du Christ

Par Jacques-Daniel Rochat 

«J'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, (...) il prit la coupe, (...), Toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. » (1 Corinthiens 11.23-26)

Christ l’Agneau de Dieu

Dans sa première lettre aux Corinthiens, Paul nous partage l'une des grandes révélations qu'il a reçues directement de Christ. Cette illumination se focalise sur le geste crucial que le Christ réalise lorsqu'il donne du pain et du vin à ses disciples.

Paul, en fin connaisseur biblique, était évidemment pleinement conscient de la portée de ce geste accompli le jour de la Pâque juive. En effet, à cette époque, cela faisait plus de treize siècles que les Hébreux célébraient chaque année la libération de leur esclavage en mangeant solennellement un agneau avec du pain. Cet animal, dont le sang avait été mis sur les portes des maisons, avait fait jaillir la grâce et avait cassé les chaînes de l'oppression absolue qu'ils vivaient en Égypte (voir Exode 12.1-15).