vendredi 27 mars 2020

Dans quelle Alliance sommes-nous?


«  Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une Alliance Nouvelle… » (Jérémie 31.31.) « En disant: une Alliance Nouvelle, il a déclaré la première ancienne; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître » (Hébreux 8:13.)  
Galates 4.22 à 29 : « Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. Ces choses sont allégoriques; car ces femmes sont deux Alliances. L’une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c’est Agar, - car Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie, -et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants. Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère; car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n’enfantes point! Éclate et pousse des cris, toi qui n’as pas éprouvé les douleurs de l’enfantement! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée. Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ».


Quand on lit ces textes, on se rend bien compte que Dieu avait en projet de changer les termes de l’Alliance qu’Il avait conclut avec son peuple. Chacun de ceux qui ont cru en Christ a le sentiment d’être entré dans cette Nouvelle Alliance. Mais est-ce vraiment le cas ?

N’avons-nous pas tous une tendance instinctive à revenir à des vieux schémas, qui nous semblent rassurants simplement parce que nous sommes habitués à les voir? Même s’ils sont à l’opposé du chemin sur lequel le Christ nous appelle à marcher?

vendredi 20 mars 2020

Le nuage qui s'élève de la mer

Eliane Colard


(NDLR) Ce texte a déjà 10 ans et je l'avais mis en ligne sur "Porte Parole" en 2015, mais il n'a pas pris une ride et il me semble qu'il peut également donner un éclairage intéressant dans les circonstances actuelles. C'est pourquoi je le (re)mets en page d'accueil. 
 
A la septième fois, il dit : Voici un petit nuage qui s’élève de la mer, et qui est comme la paume de la main d’un homme. Élie dit : « Monte, et dis à Achab : Attelle et descends, afin que la pluie ne t’arrête pas ». En peu d’instants, le ciel s’obscurcit par les nuages, le vent s’établit, et il y eut une forte pluie. Et la main de l’Éternel fut sur Élie, qui se ceignit les reins et courut devant Achab jusqu’à l’entrée de Jizréel. 1Rois 18. 44

Un malentendu à propos de la pluie d'Elie   

 Bon nombre d’extrapolations prophétiques se sont appuyées sur ce passage pour parler de la venue d’un réveil sous forme d’une pluie de bénédiction déversée dans les derniers temps sur l’église. Cependant il est nécessaire de revenir au contexte des écrits évoqués pour ne pas perdre le bénéfice des leçons précieuses dont ils sont le véhicule. Mais surtout, il convient de laisser à l’Esprit de Dieu le soin d’éclairer lui-même ces textes afin de leur permettre de libérer en notre faveur tout leur potentiel prophétique. Dieu veut que son peuple comprenne plus que jamais quel était le but et la nature de cette pluie envoyée du temps d’Élie.

lundi 2 mars 2020

La Marche du dernier Empire

Covid 19 et numérique

(Eliane Colard)



Il y a une dizaine d’années, j’écrivais dans « Basculement » que l’axe ou centre économique du monde avait changé à la fin du XVème siècle passant de l’Orient à l’Occident en propulsant ce dernier au premier plan sur l’échiquier économique mondial. Ce basculement ayant déplacé le centre de gravité du monde du commerce de la Méditerranée à l’Atlantique. L’Ecclésiaste dit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil, ce qui a été sera à nouveau ; et nous assistons aujourd’hui à ce retour des choses anciennes. 

 Pour illustrer ce que je vais dire par la suite, je vais faire un copier coller de ce que je disais il y a une 10zaine d’années à ce sujet : « Le nouvel ordre qui a surgi à la fin du XVe siècle avait fait de l’Occident le nouveau centre du monde en évacuant les deux réalités que j’ai précédemment mentionnées. Mais cet ordre tel que nous le connaissons ne correspond pas exactement à la vision reçue par Daniel concernant l’équilibre qui sera celui des Nations de la fin des temps où les civilisations Méditerranéennes et Orientales sont censées occuper une place que nous ne voyons pas encore toujours aujourd’hui ».