vendredi 13 août 2021

Le Règne de Dieu sur les autorités humaines

«Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Règne de Dieu… Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Règne de Dieu.» (Jean 3: 3 et 5)

Dans cette rencontre entre le Christ et Nicodème, il semble que nous assistons a un dialogue de sourds. D’un côté, il y a un théologien qui est tellement sûr de son fait qu’il va expliquer à Jésus ce qu’il croit discerner. Il croit voir en Lui un envoyé de Dieu, un prophète, mais le Seigneur va immédiatement le reprendre pour lui montrer qu’il ne discerne rien de spirituel. Il entend le bruit du vent (le souffle de l’Esprit), mais « il ne sait ni d’où il vient » (d’auprès du Père), « ni où il va » (à la croix et à la résurrection). On peut donc dire que le Règne de Dieu échappe aux yeux humains de ce grand « docteur d’Israël », mais qu’il n’en est malheureusement pas conscient malgré son dialogue avec le Maître. Car ce Règne est d’un autre domaine et ne peut se voir qu’avec les yeux de la foi. Lorsque Job à la suite de toutes ses épreuves s’interrogeait sur les raisons de ses malheurs, Élihu rempli de l’Esprit a détourné ses regards de ses problèmes pour lui faire admirer tout ce que Dieu fait sur cette terre et dans les cieux (Job chapitres 32 à 37). C’est également la saine réaction de Jérémie après avoir énuméré toutes ses souffrances qui va se tourner vers le bontés de l’Éternel qui ne sont jamais épuisées, mais qu’il faut savoir remarquer et ne jamais oublier (Lamentations de Jérémie chapitre 3).

«Le Règne de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Voyez ici, ou: Voyez là. Car voyez, le Règne de Dieu est au dedans de vous.» (Luc 17:20-21) C’est-à-dire là où il ne peut pas se voir avec des yeux humains !