mardi 8 décembre 2009

Magen David

Il se passe des choses étonnantes sur le net !

Il y a quelques temps, j'ai posté sur un site évangélique très connu, une citation que j'avais trouvé sur un site juif messianique, à propos de la signification du signe kabbalistique communément appelé « magen David » ou « bouclier de David ». Et tout récemment, un amie qui n'arrivait pas à retrouver ce texte m'a demandé de lui donner le lien. Pour ne pas perdre de temps, j'ai voulu employer un moteur de recherche -très connu lui aussi- et là, grosse surprise : mon texte était introuvable ! J'ai fini par le retrouver d'un autre façon ( http://www.blogdei.com/4845/le-soleil-est-il-mort-l-activite-solaire-est-a-son-plus-bas-depuis-un-siecle/#comment-47563 ), et j'ai donc constaté qu'il est toujours sur le net, mais il semblait « invisible » quand on demandait à des moteurs de recherches de nous fournir l'adresse de cet article...

Je ne sais pas exactement ce que cela signifie, mais nous pouvons constater que cette info sur les origines douteuses du signe le plus connu concernant l'état d'Israël, est très difficile à retrouver sur le net. Ni blogdei, ni l'écho d'Israël ne se trouvent dans les réponses que nous fournissent les moteurs de recherches.
On le retrouve actuellement sur un site oecuménique lyonnais ( http://cdo-lyon.cef.fr/spip.php?article468 ), mais pour combien de temps encore ?...

Pour permettre à ceux que cela intéresserait de la consulter, je le (re)mets donc ici. En souhaitant que les moteurs de recherches ne le boudent pas trop...

Beaucoup de chrétiens portent aujourd'hui cette petite étoile autour du cou, ou la suspendent dans leur salon, sans en connaître les origines occultes. Il me semble donc qu'il serait important qu'ils s'interrogent sur la véritable signification de cette « amulette » qui n'a pourtant pas vraiment démontré son efficacité depuis quelques siècles, et tout particulièrement lors de la shoa, où ce signe était plutôt une marque de malédiction et de mort. Je comprends que certains cherchent à le brandir aujourd'hui comme un revanche sur ces sinistre évènements, en le mettant sur leur drapeau ou en le portant autour du cou, mais je ne suis pas sûr qu'on puisse manipuler des objets symboliques occultes (qui représentent donc des réalités spirituelles) sans en subir des effets néfastes (Ex. 20. 4.). Il serait donc profitable à tous de s'interroger devant Dieu sur l'usage qui en est fait.

Concernant le « magen David », il me semble que presque personne dans les milieux évangéliques ne sait qu’il s’agit d’un signe de protection occulte, employé depuis des siècles dans les milieux opposés à la foi évangélique. Pourtant, il est très clairement écrit dans la Bible de ne pas faire « de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, en bas sur la terre et dans les eaux plus bas que la terre... » (Ex. 20: 4.)

La seule référence biblique à une « étoile » symbolique, concerne « l’étoile du dieu Remphan » (Acte 7.43.), et le moins qu’on puisse dire, c’est que Étienne n’en parle pas pour encourager les disciples du Christ à la porter ou l’admirer!

Ce sont les fondateurs (athées) du sionisme moderne qui l’ont choisi de préférence au « Ménora » (le chandelier à sept branches), pour la bonne raison que ce signe ne puisait pas sa symbolique dans la Bible.

Voici ce que dit le site messianique " un-écho-israel.com " sur le « magen David » (appelé aussi « étoile de David ») :

« « « Le symbole de l’État d’Israël est la Menora, le chandelier à sept branches, dont une reproduction se trouve face au bâtiment de la Knesset. On le retrouve aussi sur certaines pièces de monnaie israéliennes. Cependant, ce n’est pas la Menora qui figure sur le drapeau israélien, mais l’étoile à six branches, désignée communément, en français, par l’expression « étoile de David », et appelée en hébreu « maguen David », bouclier de David. Contrairement à un idée reçue, ce motif n’est devenu que très tardivement le symbole du peuple juif.

Les indications qui suivent proviennent du livre de Gershom Scholem « Le messianisme juif » (1971 ; traduction française, Paris, Calmann-Lévy, 1974), au chapitre « L’étoile de David : histoire d’un symbole », auquel sont empruntées aussi les citations, sauf indication contraire.

À l’inverse de la menora, l’étoile à six pointes « n’est pas un symbole juif, et encore moins LE symbole du judaïsme. » À l’origine, elle est probablement un sceau destiné à un usage magique, et elle est interchangeable avec l’étoile à cinq branches. Il semble qu’elle ait été désignée d’abord par l’expression de « sceau de Salomon ». L’appellation de « bouclier de David », apparue au Moyen-Âge, ferait référence au bouclier que le roi David aurait porté comme moyen magique de protection. « Quel qu’ait pu être le nom sous lequel le pentagramme [étoile à cinq branches, n.d.l.r.] et l’hexagramme [étoile à six branches, n.d.l.r.] étaient connus, ils ont eu au cours de leur carrière un but précis, et un seul : servir de protection contre les démons. »

À côté de son usage magique, l’hexagramme a été employé dans un but purement décoratif, même en dehors du monde juif : on le trouve par exemple sur le trône épiscopal de la cathédrale d’Anagni, au XIIIe siècle. Des personnages officiels l’ont utilisé pour décorer leurs sceaux et des imprimeurs l’ont pris pour emblème.

C’est autour de 1300 que l’appellation de « bouclier de David » tend à remplacer celle de « sceau de Salomon ». Mais ce n’est qu’au XIXe siècle que l’étoile constituée de deux triangles inversés s’impose comme emblème du peuple juif. « Quand, au XIXe siècle, on commença de bâtir des synagogues architecturalement importantes, les architectes, pour la plupart non juifs, s’efforcèrent de construire ces lieux de culte sur le modèle des églises. Ils crurent alors qu’il leur fallait trouver un symbole correspondant au symbole des églises. Ils tombèrent sur l’hexagramme. Faute d’initiatives (même de la part des théologiens juifs instruits) dans le domaine du symbolisme juif, le ''magen David" fut choisi comme emblème public du judaïsme. Comme sa forme géométrique se prêtait à des fins architecturales et ornementales, c’est devenu depuis un peu plus de trois générations un fait reconnu et canonisé par la tradition que le "magen David" des Juifs est une sorte de symbole sacré, au même titre que la croix ou le croissant pour les autres religions monothéistes. » (Alfred Grotte, 1922).

« On peut donc dire ceci : au moment de sa plus grande diffusion, au XIXe siècle, le bouclier de David n’était plus que le symbole exsangue d’un judaïsme qui perdait de plus en plus son sens (...). Mais il y eut les sionistes (...). Quand les sionistes le choisirent comme emblème au congrès de Bâle [1897, n.d.l.r.], ils lui trouvèrent deux qualités qui le recommandaient à des hommes en quête d’un nouveau symbole. En premier lieu, il était connu de tout le monde en raison de sa diffusion générale à travers les siècles, de son apparition sur toutes les nouvelles synagogues, sur les sceaux des communautés, des sociétés philanthropiques, etc. En second lieu, il n’avait pas une connotation ou une signification nettement religieuse pour la conscience contemporaine. DE CE DÉFAUT VINT SA VERTU. »     » » »

http://www.un-echo-israel.net/L-etoile-de-David

2 commentaires:

  1. Bonjour Jean Luc , et merci de nous rappeler ces choses, qui comme tu le dis , sont souvent "occultées" des sites dits chrétiens ....Il ne faut surtout pas en parler !!!
    il y a d'ailleurs beaucoup de chrétiens qui portent fièrement ce "signe"pour montrer leur attachement au "peuple de Dieu" ...certains se disant même avoir des dons de connaissance et de discernement ....
    Que le Seigneur nous aide à y voir clair !

    RépondreSupprimer
  2. En lisant ce texte, plusieurs questions me sont venues :

    - L'exclamation d' Etienne serait-elle la seule référence biblique à une « étoile » symbolique, concernant un signe occulte ?
    - N'y aurait-il donc pas un 2ème témoin ?
    - Ce signe occulte était-il déjà utilisé avant la venue de Jésus ?

    Et voici les réponses à ces questions :

    NT :
    ''Maison d'Israël, est-ce à moi que vous avez offert des victimes et des sacrifices durant quarante ans au désert?
    Vous avez porté la tente de Moloch
    Et l'étoile du dieu Remphan,
    Ces images que vous avez faites pour les adorer !
    Aussi vous transporterai-je au delà de Babylone. '' (Actes 7: 42-43)

    AT :
    ''M’avez-vous fait des sacrifices et des offrandes pendant les quarante années du désert, maison d’Israël ?
    Vous avez porté le tabernacle de votre Moloch,
    .. l’étoile de votre Dieu que vous vous êtes fabriqué !
    Et je vous emmenai captifs... dit l'Eternel .'' (Amos 5 : 25 )

    En réalité, Etienne met en garde les Juifs ''au cou raide'' du sanhédrin en leur citant un texte de l' AT qui concerne le peuple au désert du Sinaï qui adorait déjà '' l' étoile'' occulte.
    Ils avaient leur coeur en Egypte en écoutant leur convoitise plutôt que d'obéir à Dieu.

    RépondreSupprimer