mardi 11 mai 2010

Christ dans mon coeur

ROMAINS (leçon n°9) - L'APPROCHE BIBLIQUE DES CHAPITRES 6,7 et 8

(Romains 6:1-8:39)

Par Ed Miller


Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre neuvième leçon sur cette merveilleuse épître aux Romains.

Prions:

Père, nous entrons dans Ta parole pour que Tu nous fasses la grâce de saisir le Seigneur Jésus d'une manière rafraichissante. Nous prions que Tu nous aides à Le voir Lui à travers le brouillard et que nous puissions saisir ce qu'il y a sur Ton coeur. Délivre-nous des simples faits froids, des idées des hommes et conduis-nous à mieux connaître le Seigneur. Nous Te remercions par avance de ce que Tu vas nous guider. Nous Te prions dans le nom de Jésus. Amen.

Nous sommes arrivés à la deuxième grande section de ce merveilleux livre. Il est important de nous remémorer que le livre de Romains ne traite pas du sujet du salut. Ce n'est pas, à proprement parlé, son message. Le livre de Romains nous montre le Seigneur Jésus comme notre Sauveur complet. Si vous lisez le livre de Romains les yeux fixés sur le salut, aussi grand et merveilleux soit-il, vous « raterez » Dieu. Vous allez manquer ce que Dieu a sur le coeur. De très nombreuses personnes se sont accoutumées à considérer, dans le livre de Romains, le salut comme une chose, comme quelque chose que Dieu nous donne en dehors de Christ. Cela devient alors un dogme, une doctrine ou juste un crédo. Le salut n'est certainement pas cela.
 

Une des raisons pour laquelle les gens approchent le salut sous cet angle est que le Saint-Esprit, à travers Paul, nous montre dans Romains à quel point Jésus sauve complètement. En nous montrant cela, Il nous rend attentifs au trois temps du salut - le salut passé qu'Il appelle la justification, et qui est le salut de la culpabilité et de la sanction du péché - le salut présent qui est la sanctification à savoir la délivrance de la puissance et de la domination du péché et le salut futur qu'Il appelle la glorification et qui est le salut de la présence même du péché

Je pense qu'il est légitime d'étudier le salut et de considérer tous ces temps, mais sans les séparer de Jésus Lui-même.  Vous ne pouvez pas regarder au salut en dehors de notre Seigneur Jésus-Christ. Christ EST le Salut. Il n'y a pas de salut en dehors de Christ. Il n'est pas seulement le Salut. Il est le Salut complet. L'unique raison pour laquelle les chrétiens peuvent expérimenter tous les aspects du salut est parce que Jésus est si merveilleux. Il est simplement un Sauveur merveilleux et parfait. Par conséquent si vous ne voyez que le salut dans Romains, vous avez manqué l'essentiel parce que le message de Romains, c'est le Seigneur Jésus.

Avant de reprendre là où nous nous étions arrêtés, laissez-moi vous rappeler à nouveau le plan que nous suivons pour l'étude de Romains. Nous avons nommé les cinq premiers chapitres « l'oeuvre achevée. » En effet, dans ces cinq chapitres, Dieu nous présente notre Seigneur Jésus comme étant Celui qui est mort, qui a été enseveli et qui est ressuscité pour notre justification. Tout le message de la justification est basé sur l'oeuvre achevée de Jésus. Ici, Il est présenté comme Celui qui est ressuscité des morts. Ensuite nous avons appelé les chapitres 6 à 8, « l'oeuvre inachevée. » 

Nous expliquerons pourquoi lorsque nous irons dans ces chapitres, c'est parce que ces chapitres nous montrent le temps présent de notre salut. Ces chapitres nous présentent Jésus en tant que notre sanctification. Les chapitres 6 à 8 présentent Christ comme Celui qui est dans nos coeurs par le Saint-Esprit, pour nous délivrer du péché. Ensuite nous avons appelé les chapitres 9 à 11 « l'oeuvre inachevée achevée. » C'est le temps futur de notre salut - la glorification. Cela nous parle de Christ sur le trône. Une méthode facile pour se souvenir du plan de Romains est de dire: les chapitres 1 à 5, c'est Christ sur la croix, les chapitres 6 à 8, c'est Christ dans mon coeur, et les chapitres 9 à 11, c'est Christ sur le trône. Mais tous ces aspects représentent Christ Lui-même. Ensuite, dans les chapitres 12 à 16, à la fin du livre, Dieu décrit pour nous à quoi ressembleront nos vies si nous embrassons un Sauveur complet. Ces chapitres décrivent un chrétien complet. Ce sont les résultats qui se manifestent lorsque l'on a saisi un Sauveur complet. C'est une section très pratique.


L'EVANGILE POUR LES CHRETIENS

Nous avons terminé, dans nos précédentes études, de voir les chapitres 1 à 5, « l'oeuvre achevée. » Nous en arrivons donc maintenant à cette merveilleuse section que forment les chapitres 6 à 8. Je ne sais pas dans quelle mesure vous êtes familiers avec ces chapitres de Romains, mais si vous les connaissez bien, vous devez probablement vous demander: « Mais par où faut-il commencer lorsque l'on aborde une portion tellement incroyable des Ecritures? » Ces chapitres ont été appelés, et je pense que c'est justifié, l'évangile du chrétien - la bonne nouvelle pour le chrétien. Tout comme les chapitres 1 à 5 étaient une bonne nouvelle pour les pécheurs perdus, cette partie de Romains est une bonne nouvelle pour les pécheurs sauvés. Il y a réellement de bonnes nouvelles dans ces chapitres. 

Si vous faites un peu de recherches, vous verrez que quantités de choses ont été écrites sur cette section de Romains(1). Vous trouverez de nombreux livres qui traitent des chapitres 1 à 5, et il y a beaucoup de bons livres qui commentent ces chapitres. Par contre, lorsque vous en arrivez aux chapitres 9 à 11, il vous faudra chercher davantage, car il y a peu de livres écrits à leur sujet. Et ceux qui ont écrit ne l'ont pas toujours fait sous la lumière et la conduite de l'Esprit de Dieu. En fait, il y a de nombreuses « choses humaines » qui ont été écrites sur ces chapitres 9 à 11. Mais lorsque vous considérez les chapitres 6 à 8, des milliers de livres y ont été consacrés. 

William Graham Scrogge, un prédicateur écossais, a fait ce commentaire: « Romains 6 à 8 est le seul classique sur le sujet de la vie chrétienne présente. » Vous découvrirez que si cette section est si populaire, c'est en raison de son contenu si extraordinaire. Dans notre survol, nous avons décrit ces chapitres comme étant « le salut de la puissance et de l'esclavage du péché. » Qui n'aimerait pas étudier un tel chapitre sur ce sujet? Il parle d'être sauvé de la puissance du péché et de l'esclavage du péché. Ce sont réellement des chapitres très importants. Honnêtement, c'est un honneur pour moi de pouvoir examiner avec vous certaines des grandes choses qui sont montrées dans ces chapitres. Ce sont en effet des choses, très, très précieuses.


LES CHRETIENS ONT UNE ATTENTE EXAGEREE DE CES CHAPITRES

Il me faut admettre aussi que je redoute un peu d'en arriver à cette section pour deux raisons. En effet, ces chapitres sont tellement incroyables qu'ils peuvent soulever un certain nombre de problèmes. Selon moi, la première raison est que le chrétien moyen attend trop des chapitres 6 à 8. Lorsque vous en arrivez à des chapitres comme ceux-ci, certains chrétiens se disent: « Bon, maintenant je vais prendre des notes comme un fou, de façon à comprendre cela une fois pour toutes, et ainsi, je vais saisir la vie victorieuse et tout ce qui est montré à son sujet. » Vous seriez effarés de voir toutes les lettres que je reçois de personnes qui ne s'intéressent pas à ce que j'ai dit sur Romains, à part sur les chapitres 6 à 8, ou qui veulent savoir quel livre je pourrais leur recommander sur ce sujet. Les gens du peuple de Dieu luttent avec le péché dans leur vie et ils veulent savoir ce qu'il y a sur le coeur de Dieu à ce sujet. Ils veulent savoir ce que Dieu a dit, ce que Dieu offre, quel est Son don pour nous rendre libres et nous libérer du péché que l'ont commet jour après jour. 

Ainsi lorsque nous allons avoir des études sur ces passages, nombreux sont ceux qui se disent: « Très bien, je vais finalement en recevoir toutes les clés - et cela va m'ouvrir un "pays de lait et de miel". Je vais faire très attention et je ne vais pas partir avant d'avoir obtenu la formule. Je vais prendre de nombreuses notes. Après tout cela, je pourrai être à la hauteur de tous les supers saints de l'histoire et je serai capable d'entrer dans les bontés du Seigneur à travers ce qui est contenu dans ces trois chapitres. » Hélas, si c'est là votre attente, préparez-vous à n'être pas satisfaits.

Je crois honnêtement, mais ne le prenez pas dans le mauvais sens, que l'on met trop l'accent sur les chapitres 6 à 8. Vous comprenez plus loin ce que je veux dire par là. On ne doit pas mettre excessivement l'accent sur aucun endroit de la Parole de Dieu. Hélas, l'accent mis sur ces chapitres est disproportionné par rapport au reste de la Bible, comme s'ils étaient davantage inspirés que le reste de la Bible. Toutes les parties de la Bible sont autant inspirées les unes que les autres. Il y a autant de Christ dans 3 Jean, dans 2 Pierre, dans Philémon qu'il y en a dans Romains 6 à 8. Je pense que nous avons parfois une vision caricaturale de la vérité, en portant toujours notre attention sur ce que Dieu a écrit dans Romains 6 à 8. C'est parce qu'il y un si grand cri dans le coeur du croyant moyen qui dit: « Je ne veux tout simplement plus pécher », et qu'il y a un désir désespéré de vivre une vie sainte et d'être libéré de la puissance du péché. C'est, je pense, la raison pour laquelle ces chapitres sont tellement appréciés, mis en avant et considérés de façon exagérée. 

Si vous pensez que dans notre petite étude, nous allons en arriver à quelque chose de nouveau, à quelque chose de différent, à une nouvelle clé, à une nouvelle formule que vous n'avez pas encore entendue auparavant, je pense que vous allez être déçus. Nous allons simplement suivre le cheminement du livre de Romains, ce qu'il y a sur le coeur de Dieu et faire comme si personne n'avait jamais rien écrit à son sujet. La question devant nous est: « Quelle est la révélation de Dieu sur Lui-même dans ces chapitres? »


UNE GRANDE CONFUSION ENTOURE CES CHAPITRES

Il y a une seconde raison pour laquelle j'hésite en arrivant à cette section. Ce n'est pas uniquement parce que les gens en ont des attentes exagérées, mais également parce que les gens ont énormément étudié ces chapitres. Honnêtement, je ne connais pas de chapitres dans la Bible qui soient davantage matière à controverse que Romains 6,7 et 8. Il existe pratiquement autant de visions différentes de ces incroyables chapitres que de commentateurs. N'est-ce pas triste? Ce sont probablement les plus grands chapitres dans la Bible au sujet de la seconde étape de notre salut, qui nous montrent comment Dieu nous a donné, dans notre Seigneur Jésus, la grâce pour être délivrés de la puissance et de l'esclavage du péché, et le peuple de Dieu se déchire à son sujet. C'est incroyable, mais je pense que vous verrez tous les systèmes de théologie qui en sont sortis alors que nous parcourrons ces chapitres.

De nombreuses personnes ont décrit la lumière dont ils disposaient sur ces chapitres avec leurs propres phrases, et leurs propres mots en fonction de leur arrière-plan ou de l'école dont ils dépendaient. J'en ai étudié certains. 

Certains disent qu'il s'agit du chapitre sur la « vie victorieuse », sur la « vie abondante », sur la « vie crucifiée », sur la « vie plus haute », sur la « vie remplie de l'esprit », sur la « vie de soumission », sur la « vie de la nouvelle alliance », sur la « vie dans les lieux célestes. » Toutes les personnes qui prennent ces différentes positions - et qui appartiennent à différentes dénominations et mouvements - se basent sur Romains 6 à 8, pour souligner l'accent particulier qu'ils y voient. 

C'est incroyable pour moi de voir tant de personnes capables de prouver des points opposés en partant du même texte. Ils viennent et disent: « Voilà ce que la Bible enseigne et voici le texte qui le prouve. » C'est pourquoi je suis personnellement quelque peu nerveux d'enseigner ces choses parce qu'il est vraiment difficile de partir d'un « texte propre. » Ce que j'entends par là, c'est que les idées des hommes ont rendu les choses si confuses qu'il est difficile de venir à Romains 6 à 8 sans parti pris. Il y a tant de choses qui ont été dites et écrites à leur sujet que cela a contribué à une grande confusion. Je crois de tout mon coeur, que comme toutes les parties de la Bible, les chapitres 6,7 et 8 sont fondamentalement simples. C'est en fait aussi simple que la simplicité elle-même. Beaucoup de choses ont été rendues confuses et difficiles, parce que l'homme aime mélanger son propre raisonnement avec les Écritures et dire que cela est profond. C'est souvent ce que nous avons fait, et tout spécialement avec ces chapitres.

3 commentaires:

  1. merci jean Luc pour cette étude de Miller qui explique très bien les chapitres 6 à 8 (qui sont souvent mal interprétés par les uns ou les autres)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour à tous !

    Merci Jean-Luc pour ce partage.
    C'est amusant, car je reviens ici après de nombreux jours pour lire tes nouveaux articles et je découvre celui-ci.

    Tu verras à l'occasion, j'ai écris sur les Romains également il y a quelques jours de cela.
    Je vais rajouter le lien de ton article sur le mien car il vient le compléter à merveilles.

    Loué soit le Nom du Seigneur ! Merci Saint-Esprit !

    Je t'embrasse fraternellement et te souhaite une bonne continuation mon frère en Christ, amen !
    Flo.

    RépondreSupprimer
  3. bon résumé de "l'histoire de la sanctification"

    en lisant, j'avais hâte d'arriver à son explication ! qui effectivement transcende toutes les autres: Christ !

    merci

    Tommy

    RépondreSupprimer