vendredi 11 février 2011

Angleterre : Susanne Wilkinson : une chrétienne persécutée par le lobby homosexuel

Nouvelles de France

Susanne Wilkinson. Ce nom ne vous dit sans doute rien mais, outre-Manche, l'affaire qui la met en cause fait grand bruit. Susanne est propriétaire d’un B&B à Cookham, dans le Berkshire. Elle est accusée d'avoir discriminé Michael Black et le conseiller municipal libéral-démocrate John Morgan en raison de leur orientation sexuelle le 19 mars 2010. Ils ont décidé d'amener l'affaire devant les tribunaux.

Selon l'Observatoire de la christianophobie, Susanne Wilkinson a expliqué “courtoisement” aux deux hommes à leur arrivée dans l'auberge pourquoi elle ne pourrait pas leur offrir de chambre ce soir. Précisant qu’elle n’était pas homophobe, elle leur a expliqué qu'elle leur aurait bien proposé deux chambres uniques mais que toutes étaient pleines. Francis, son mari, un ancien employé de la City, a quant à lui exposé poliment aux deux hommes que les laisser partager un lit dans leur auberge allait contre leur foi chrétienne.

Nouvelles de France est le premier média français à contacter Susanne Wilkinson. Entretien.

Comment vous sentez-vous ?

Je ne suis pas effrayée, je crois et j'ai confiance en Dieu. Il est avec nous et nous aidera durant le procès.

Avez-vous reçu des témoignage de soutien ?

Oui, des messages de soutien venant du monde entier : des Etats-Unis, du Japon, d’Australie… mais aussi 500 messages haineux et injurieux.

Pour vous, ce procès présente-t-il une opportunité, par exemple de rappeler ce que dit la Bible du comportement homosexuel ?

C’est une opportunité pour moi de dire que je suis chrétienne (évangélique, NDLR) et que je souhaite vivre sous la loi de Dieu. Les homosexuels et les lesbiennes peuvent venir seul(e)s chez moi, je n'ai pas de problème avec ça, et mon mari non plus. Lorsqu'il travaillait à la City, il a embauché des homosexuels. Mais je ne peux pas accepter une manière de vivre contraire à l’enseignement de la Bible sous mon toit.

Avez-vous reçu le soutien d'hommes politiques ou de médias ?

Non, je ne suis pas soutenue, ni par les médias ni par les politiciens.

[Et pour cause : le député conservateur Chris Grayling avait été démis de ses fonctions de ministre de l’Intérieur au sein du Shadow Cabinet conservateur après qu’on l’ait enregistré déclarant que les propriétaires de B&B devraient être autorisés à suivre leur conscience et agir conformément à leur foi chrétienne en réaction à la première affaire qui a fini par la condamnation des époux Bulls. L’enregistrement avait été réalisé secrètement en avril 2010 lors d’une réunion du think-tank conservateur Centre for Policy Studies. Il avait ensuite présenté ses excuses et rappelé qu'il avait "voté pour les droits des homosexuels et cette mesure particulière" qui permet de faire condamner des chrétiens à cause de leurs convictions. Cela ne l'a pas empêché de recevoir le titre de "Bigot de l'année 2010" en novembre dernier dans le cadre des Stonewall Awards..., NDLR]

Que souhaitez-vous dire aux Français conservateurs, tout simplement attachés aux libertés fondamentales et/ou croyants, qui vont vous lire ?

Comme chrétienne, je veux vivre ma vie en accord avec mes principes. Cela affecte tout ce que je fais 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Le christianisme n’est pas seulement une religion du dimanche matin. Nous avons à vivre l’amour du Christ en action même si le gouvernement souhaiterait que nous ne le vivions que notre tête.

Que ferez-vous si vous êtes condamnée ?

Je vais probablement l’être, vous savez. Et je ne sais pas ce que je ferai après...
Propos recueillis par Eric Martin et Pierre de Bellerive

http://www.nouvelles-de-france.fr/article.php?cat=12&id=594&titre=Susanne_Wilkinson_:_persecutee_par_le_lobby_homosexuel_a_cause_de_ses_convictions_religieuses

7 commentaires:

  1. mmm... situation compliquée
    ... mais dans leur Bed and Breakfast ils ont certainement dû accueillir des couples hétérosexuels non-mariés, ou des adultères...

    ... poussons la question un peu plus loin
    est-ce que de tous les couples hétérosexuels mariés qui sont allés dans leur Bed & Breakfast, il n'y en a pas quelques-uns qui vivaient des situations abusives, par exemple que le mari ait eu une relation avec sa femme, contre la volonté de celle-ci,... dans leur Bed & Breakfast.

    homosexualité, adultère, fornication, violence


    y-a-t'il des péchés plus graves que les autres?

    Paul semble répondre "oui" en 1 Corinthiens 6 en faisant une différence du péché "hors du corps" et du péché "contre le corps":

    "Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps."

    l'homosexualité nous dégoûte plus particulièrement, mais en faire un péché plus grave que les autres n'est-ce pas une déformation de notre perception qui provient simplement de notre "hétérosexualité", mais non pas de l'Évangile ?

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas osé l'écrire, mais je me suis fait la même réflexion que toi Tommyab.

    D'un côté nous ne pratiquons pas l'iniquité (dans la mesure où l'Esprit-Saint nous en a convaincu) et nous avons le devoir de prévenir nos frères et soeurs quand on discerne qu'ils chutent (toujours avec tact),

    D'un autre côté, nous avons à être le sel de la terre et la lumière du monde devant les incroyants. Devons-nous leur dire que nous sommes contre n'importe quel péché ? Nous n'arrêterions pas, même avec ceux de notre famille qui ne sont pas convertis, et je ne crois pas qu'on les attirerait à Jésus en faisant ça.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un jour refusé à un vieil ami de venir dormir chez moi avec sa maitresse ....il a été avec elle à l'hotel ....

    Il n'est pas forcément question de juger "tel ou tel crime" plus qu'un autre ...il est question de pouvoir dire oui ou non à une situation ...
    En avons nous encore le droit ???

    RépondreSupprimer
  4. @Pierrot

    l'article il me semble fait état d'une situation différente... il s'agit d'un commerce...


    ... situation compliquée comme je l'écrivais...
    nous ne pouvons pas en appelé à un "consensus social de morale chrétienne",... celui-ci n'existe pas

    ... et un appel au "droit"... c'est un terrain surexploité par les évangéliques/catholiques/protestants... l'Évangile, je crois, nous appelle à aller au-delà de nos petits droits individuels pour être des sacrifiés vivants...

    Paul a fait référence à son "droit" d'être jugé justement en tant que citoyen romain afin de se parer d'un complot d'un groupe de juifs qui voulait l'assassiner... je sais. Toutes les situations sont particulières. Et il ne faut pas oublier non plus que son utilisation de ses "droits" de citoyen n'était pas au nom "d'une morale chrétienne" ou de "valeurs chrétiennes" ou de "pas dans ma court"... Lorsque la possibilité sérieuse d'être libéré s'est présenté, il demanda à être jugé devant César, ce qui lui valu un emprisonnement beaucoup plus long, un naufrage au large de Malte; c'était un prix qu'il était prêt à payer stratégiquement car il voulait témoigner devant la cour de César, quitte à demeurer en prison si c'était la seule façon de le faire !



    je pense que ce qui peut nous aider à agir "chrétiennement" c'est de nous mettre à la place des Corinthiens qui vivaient dans une société sur plusieurs points semblable à la notre (très multiculturelle, idolâtrie institutionnalisée, esclavage d'une grande partie de la population, perversions sexuelles banalisées et même institutionnalisées)... Paul n'appelle pas les Corinthiens à se retirer du monde, mais à une éthique irréprochable DANS ce monde.

    1 Cor 5: "Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, -
    non pas d'une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde.
    Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir des relations avec quelqu'un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme."

    RépondreSupprimer
  5. Je ne crois pas qu'on puisse extrapoler au delà de ce que nous dit cet article. Ne leurs faisons pas un procès sur des éléments que nous ne connaissons pas. Il est évident que les couples adultérins préfèrent rester discrets et ne risquent pas de faire des procès pour discrimination si on leur refuse une chambre... ce qui n'est pas le cas des homosexuels qui ne cherchent pas à se cacher dans nos pays.

    Ce procès a probablement été intenté par le lobby homo pour faire avancer leur « cause ». Et même si, en tant que chrétien biblique, je ne peux pas les approuver, je peux au moins comprendre que des gens qui ne connaissent pas la volonté de Dieu à cet égard, cherchent à employer le maximum de moyens (légaux et judiciaires) pour se protéger des humiliations et des violences (parfois meurtrières) qui sont quelquefois exercées contre eux.

    A mon avis, ils se trompent de combat, car ces aubergistes ne sont visiblement pas des « homophobes », puisque le mari en a même embauché plusieurs à son travail à la City. En s'attaquant à des chrétiens qui n'approuvent pas leur pratiques sous leur toit, (mais qui aiment suffisamment la vérité de la Parole de Dieu pour prendre de gros risques professionnels en adoptant clairement cette attitude de refus). Ce faisant, ils refusent malheureusement d'écouter les avertissements bibliques concernant la fin de ceux qui pratiquent de telles choses (Rom. 1:32.).

    Ce que je voulais montrer en mettant en ligne cet article, c'est que la vie chrétienne ne consiste pas seulement à raconter à tout le monde que nous sommes sauvés et que c'est super, mais également à faire prendre conscience qu'il y a parfois des moments où il est nécessaire de prendre le risque de ses convictions, en refusant de se compromettre avec le péché qui règne dans le monde. Pour que notre propre conscience ne se salisse pas, mais aussi pour que le monde connaisse et craigne les commandements du Dieu Saint. Selon ce qui est écrit:

    « Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur ; TU AURAS SOIN DE REPRENDRE TON COMPATRIOTE, MAIS TU NE TE CHARGERAS PAS D'UN PÉCHÉ À CAUSE DE LUI. Tu ne te vengeras pas, et tu ne garderas pas de rancune envers les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Éternel.  » (Lev. 19: 17-18.)

    Ce qu'ont fait ces aubergistes vient de leurs convictions personnelles que je respecte (même si je ne crois pas que j'aurais agit de la même manière) et ils sont apparemment prêts à en assumer les conséquences judiciaires et financières. Mais je crois que quelque soit le résultat du procès, ils se seront affermis en Christ au travers de cette confrontation.

    Remarquons bien qu'ils ne se sont montrés ni vindicatifs, ni dégoûtés par leurs clients, mais ils ont simplement été intransigeants à cause de leur conscience. Et il me semble que c'est à respecter, quelques-soient leurs options, que nous ne partageons pas forcément, n'étant pas à leur place.

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer
  6. je suis d'accord avec toi Jean-Luc

    RépondreSupprimer
  7. Oui je suis daccord avec vous aussi !

    J'avoue que je n'aurai pas agis de la même manière, car ils ont agis a la lettre et non selon l'esprit.

    Que Dieu leur vienne en aide.

    bye a tous

    SOLANGE

    RépondreSupprimer