jeudi 26 mai 2011

Attendre Dieu

(NDLR) Puisque nous sommes actuellement dans le thème des oppositions fondamentales entre l'esprit de la "Bête" et la pensée de l'Esprit de Dieu, je vous propose cette réflexion intéressante de Pasteurweb:

Attendre Dieu .

Pour la plupart et peut-être pour tous, c'est la chose la plus difficile, surtout à notre époque où tout va tellement vite.

Avant Internet il fallait au moins 24 ou 48 heures pour qu'une lettre arrive à son destinataire, aujourd'hui d'un seul clic votre message est instantanément transmis et reçu. Nous nous sommes habitués à l'immédiat et le moindre retard nous fait trépigner d'impatience.

L'esprit du monde c'est rapidité, productivité, rentabilité !  La priorité c'est la rentabilité économique, "le temps c'est de l'argent". Votre personnalité, vos sentiments, vos émotions, votre sens de la réflexion, doivent laisser la place à la sacro sainte "productivité". Si vous ne produisez pas selon les critères du système économique qui régit notre société vous êtes un looser, un perdant, un boulet, un poids mort. D'ailleurs la pression engendrée par le souci de la rentabilité est plus en plus insupportable et elle conduit beaucoup de personnes à la dépression professionnelle et au suicide.


Nous découvrons que l'esprit de rentabilité gagne aussi l'église et c'est profondément attristant.  Les bons ce sont ceux qui produisent, les autres ? bof !

Certes, Dieu attend que nous produisions du fruit, mais Jésus enseigne que c'est le résultat de notre communion avec lui et non celui d'un activité charnelle fébrile. L’Église ne doit pas devenir  un lieu de compétition comme c'est le cas pour le monde.

Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez–vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité. Romains 12:2

Les temps de Dieu

Dieu a établi des lois naturelles et spirituelles d'après lesquelles il faut un temps pour chaque chose. Mais cela les incrédules ne le reconnaissent pas :

Ils ne disent pas dans leur cœur: Craignons l’Éternel, notre Dieu, Qui donne la pluie en son temps, La pluie de la première et de l’arrière saison, Et qui nous réserve les semaines destinées à la moisson. Jérémie 5:24

La nature prend son temps. Les saisons régissent la germination et la croissance des plantes. Il faut neuf mois pour la formation de l'enfant dans le sein de sa mère, des années sont nécessaires pour devenir adulte, il faut du temps pour chaque chose et l'attente patiente est indispensable à l'équilibre de la vie. Une production forcée ne donne rien de bon et un jour ou l'autre  des inconvénients et des dégâts se révèlent.

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux, a écrit l'Ecclésiaste (3:1)

Dieu fait chaque chose en son temps.

Sara devint enceinte, et elle enfanta un fils à Abraham dans sa vieillesse, au temps fixé dont Dieu lui avait parlé. Genèse 21:2

Jésus savait soumettre ses décisions à la volonté de son Père en fonction des temps que son Père avait fixé pour Lui. Alors que les siens le pressaient il leur répondait :

Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. Jean 7:6

Entrer dans les temps de Dieu devrait faire l'objet de notre réflexion.

J’ai vu à quelle occupation Dieu soumet les fils de l’homme.
Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin. Ecclésiaste 3.10

Au temps fixé

C'est une expression qui revient souvent dans les Écritures concernant les desseins de Dieu. Il ne fait rien au hasard mais il détermine toute son œuvre selon des plans conçus à l'avance, comme l'écrit le prophète Esaïe.

O Éternel! tu es mon Dieu; Je t’exalterai, je célébrerai ton nom, Car tu as fait des choses merveilleuses; Tes desseins conçus à l’avance se sont fidèlement accomplis. Ésaïe 25:1

Il y a les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Actes 1:7

Dieu a envoyé son Fils sur la terre au temps fixé par Lui.

Lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption. Galates 4.4

Jésus lui même a attendu d'avoir trente ans avant de se faire baptiser par Jean Baptiste. (On baptise de plus en plus jeune dans les églises évangéliques 13, 14, 15 ans. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose)

L'avènement glorieux du Fils de Dieu aura lieu au temps fixé par le Père :

... l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen! 1 Timothée 6.15

Parfois nous disons : Mais quand ces choses arriveront-elles ? Depuis le temps qu'elles sont annoncées !

Évidemment, accepter d'entrer dans la conception divine est contraire à la manière de raisonner des incrédules qui s'imaginent disposer du temps et des circonstances.

Lisons attentivement ce que l'apôtre Pierre écrit aux disciples de Christ :

Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l’une et dans l’autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur,  enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.
Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.
Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3.1-9

Bien sur, nous n'avons pas la même notion que Dieu concernant le temps car pour lui ce qui nous semble long est en réalité très court et inversement :

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.

Le temps favorable

Dieu dit: Au temps favorable je t’ai exaucé, Au jour du salut je t’ai secouru.  2 Corinthiens 6:2

Lorsque nous prions nous avons hâte de voir l'exaucement de nos prières. Parfois cela arrive instantanément, d'autres fois un certain temps s'écoule entre le moment de la demande et celui où nous recevons la chose demandée et c'est dans cette situation que nous nous  posons des questions.

Le moment favorable à l'intervention divine peut demander plus de temps qui nous le voudrions et notre problème c'est que notre réflexion ne va pas toujours dans la bonne direction.

Abraham et Sara devaient trouver le temps bien long dans l'attente de l'accomplissement de la promesse divine et dans leur impatience ils décidèrent d'un moyen de substitution.

Saraï dit à Abram: Voici, l’Éternel m’a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï. Genèse 16:2

Plus tard à cause d'Ismaël il y eut des difficultés dans la famille. Il n'est jamais bon de forcer les étapes, de vouloir aller plus vite que Dieu. Nous devons savoir que le Seigneur qui a créé l'univers est fidèle et qu'il veille sur ses paroles afin qu'elles s'accomplissent en leur temps.

La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots: Que vois-tu, Jérémie? Je répondis: Je vois une branche d’amandier.
Et l’Éternel me dit: Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l’exécuter. Jérémie 1.11

La Bible contient de nombreux exemples  d'hommes et de femmes qui ont dû attendre parfois dans la souffrance et l'angoisse le temps de l'intervention divine. Lorsque c'est le cas cette situation peut produire la lassitude et le découragement ou encore  des sentiments de culpabilité, c'est pourquoi nous sommes exhortés à fixer nos regards sur ceux qui nous ont précédés dans ce combat et principalement le Seigneur Jésus-Christ.

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.
Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée. Hébreux 12.1-3

L'attente est un temps particulier que Dieu permet afin de nous amener dans une réflexion saine alimentée des paroles et des promesses de Dieu.

La foi est une ferme attente

C'est la définition que donne l'auteur de l'épître aux Hébreux.

Or, la foi est une ferme attente des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit point. Hébreux 11:1

En réfléchissant à cette parole nous comprenons que l'attente selon la pensée de Dieu se projette dans l'accomplissement des choses annoncées par le Seigneur. Elle n'est pas figée dans une sorte de résignation, mais elle est motivée par la parole de Dieu qui en crée les qualités principales :
- la confiance,
- la fermeté,
- la patience,
- la persévérance
- la soumission à Dieu.

Avoir confiance en Dieu

Afin que notre attente soit fortifiée et demeure ferme il est nécessaire que nous ayons une entière confiance en Dieu et cette confiance est surtout construite  par l'écoute ou la lecture attentive de sa Parole, selon ce qui est écrit :

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. Romains 10:17

La Parole de Dieu produit la vraie foi, une réelle confiance en Celui qui ne ment pas et dont la fidélité est à toute épreuve. Nous devons laisser cette Divine Parole  pénétrer nos pensées, nos sentiments, notre réflexion, nous en nourrir spirituellement afin qu'elle détermine nos choix, nos affirmations, notre mentalité, notre conception des choses et nos comportements.

Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce.

Le souvenir des bénédictions reçues nous aide aussi rester confiants envers  Celui qui a souvent manifesté sa bonté, sa bienveillance, sa puissance et sa fidélité en notre faveur.

Le prophète Samuel avait dressé pour Israël une pierre du souvenir.

Alors Samuel prit une pierre, et la mit entre Mitspa et le rocher, et la nomma Ében–Ézer (pierre du secours), et dit : L’Éternel nous a secourus jusqu’ici. 1 Samuel 7:12

Il y a également les visitations de Dieu. Le Saint-Esprit  fortifie notre confiance pendant notre attente.

De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints. Romains 8.26

C'est alors que nous construirons dans notre cœur une entière confiance.

Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point.
C’est donc avec assurance que nous pouvons dire: Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien
. Hébreux 13.5

Demeurer ferme

Dieu dit par le prophète Esaïe :

A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi.
Confiez-vous en l’Eternel à perpétuité, Car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles. Esaïe 26.3

Nous savons que le diable se servira de toutes sortes de ruses et de mensonges pour nous décourager, nous déstabiliser et nous détourner du but divin. Aussi souvenons nous de cette exhortation :

C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Ephésiens 6:13

L'enjeu est important et Satan le sait, c'est pourquoi il essaie de nous terrasser lorsque nous traversons l'épreuve. Il l'a fait pour Job, il le fera aussi contre nous.

Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.
Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.
Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
A lui soit la puissance aux siècles des siècles! Amen!
1 Pierre 5.8

Être patient

Dieu fait toujours ce qu'il dit, c'est une certitude.

Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? Luc 18:7

Parfois il nous semble qu'Il tarde, cependant il fait les choses en son heure et pour des raisons précises.



Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3:9

Parce que des gens n'ont pas attendu l'accomplissement de ses desseins, ils n'ont pas vu se réaliser pour eux les paroles de Dieu.

Les Israélites dans le déserts s'impatientèrent en route :

Ils oublièrent bientôt ses œuvres, Ils n’attendirent pas l’exécution de ses desseins. Psaumes 106:13

Le peuple s’impatienta en route, et parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour que nous mourions dans le désert? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.
Alors l’Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël. Nombres 21.4

Le roi Saül n'attendit pas l'arrivée de Samuel qui semblait tarder.  1 Samuel 13.11

L'apôtre Jacques nous exhorte à attendre patiemment l'intervention de Dieu :

Frères, souvenez–vous des prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur : prenez–les comme modèles de patience fidèle dans la souffrance. Nous les déclarons heureux parce qu’ils ont tenu bon. Vous avez entendu parler de la longue patience de Job, et vous savez ce que le Seigneur lui a accordé à la fin. En effet, le Seigneur est plein de compassion et de bienveillance. Jacques 5:10

Le temps de l'attente  éprouve notre foi, l'épure et la perfectionne.

L’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, ... 1 Pierre 1:7

Sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.
Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Jacques 1.3

La persévérance

C'est une chose essentielle dans notre attente pour l'accomplissement des paroles de Dieu.

la persévérance produit la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Romains 5:4

Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Hébreux 6.11

La persévérance demande un effort constant qui nous permet d'atteindre l'objectif fixé.

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.
Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée. Hébreux 12.1

Nous avons besoin de persévérance

Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Hébreux 10:36

Se soumettre à Dieu

Ne confondons pas la soumission à Dieu avec la résignation. Se soumettre à la volonté divine c'est accepter humblement le temps de Dieu et la manière dont il agira.

Croyez-vous que l’Écriture parle en vain? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’esprit qu’il a fait habiter en nous. Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.
Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus.
Sentez votre misère; soyez dans le deuil et dans les larmes; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse.
Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.
Jacques 4.5

Le fruit de l'épreuve

C'est lorsque nous traversons la souffrance, le maladie, les épreuves, que l'attente du secours de Dieu est  plus difficile. C'est alors que nous devrons orienter notre réflexion dans la bonne direction, celle de Dieu.

Mettons à profit le temps de l'attente pour prier, réfléchir à ses promesses et à ses instructions, afin d'améliorer notre relation avec le Seigneur.

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Matthieu 11.28-30

Les Écritures nous enseignent que les épreuves sont nécessaires et utiles, mais nous ne le comprenons pas toujours, d'autant plus que certaines théories nous incitent à penser que les chrétiens ne doivent jamais connaître ni la maladie, ni les besoins d'argent, ni les difficultés, ni la souffrance. Ce genre d'enseignement n'est pas conforme à la pensée de Dieu. Jésus  a dû lui-même accepter la souffrance afin de faire la volonté de son Père.

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Ésaïe 53:3

Il nous est proposé comme modèle suprême :

... ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.
Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée. Hébreux 12:2,3

Pour ce qui est de Jésus, il a souffert pour nous.

Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces,
Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 1 Pierre 2.21

En plus de se soumettre à la volonté de son Père pour nous sauver, dans ses souffrances le Seigneur se projetait aussi vers son avenir glorieux :

... en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

La souffrance permise et voulue par Dieu a toujours un but, mais souvent nous ne le comprenons pas. L'apôtre Pierre écrit à notre intention :

Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. 1 Pierre 4.1,2

Par ce passage nous comprenons mieux le fruit que nous pouvons retirer du temps de l'épreuve : vivre en fonction de la volonté de Dieu, dans l'attente de son dessein final pour nous.

C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. 1 Pierre 1.6-9

Dieu dans notre attente

Le temps de l'épreuve ne signifie pas que Dieu nous ait  abandonnés, qu'il se soit éloigné de nous, même si nous  le ressentons ce qui ajoute à notre souffrance, comme l'écrit David dans ce psaume émouvant que Jésus a repris dans sa prière :

Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m’as-tu abandonné, Et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes?
Mon Dieu! je crie le jour, et tu ne réponds pas; La nuit, et je n’ai point de repos. Psaume 22

Même s'il nous semble que Dieu se cache, Il est toujours là, attendant le moment favorable pour nous délivrer.

Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour prendre en main leur cause; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin. Psaumes 10:14

Dieu a promis de nous secourir et s'il n'intervient pas immédiatement pour nous délivrer de l'épreuve ou pour nous guérir, il nous soutient toujours.

Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrances, en l’entourant de soins pendant sa maladie. Psaumes 41:3

Attendons nous à Dieu

La lecture de la  Bible nous apprend que les croyants  éprouvés ont été en proie aux mêmes doutes, à la même souffrance, aux mêmes interrogations, mais par leur foi et leur persévérance, ils ont changé la  situation.

Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.
Lorsqu’ils traversent la vallée des larmes (Baca), Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions.
Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion.
Psaume 84 5

L'apôtre Jacques écrit : Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu’il prie. Jacques 5.13

Le psalmiste dit : Mes yeux se consument dans la souffrance; Je t’invoque tous les jours, ô Éternel! J’étends vers toi les mains. Psaumes 88:9

O Éternel! j’implore ton secours, Et le matin ma prière s’élève à toi. Psaumes 88:13

Les Écritures nous enseignent la fidélité de Dieu, sa compassion et sa bonté. Elles nous conduisent dans la connaissance de ses desseins et nous montrent quelle fin Le Seigneur accorde à ceux qui ont attendu son secours.

Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. Jacques 5:11

Écoutons donc le psalmiste proclamer  la fidélité de Dieu:

J’aime l’Éternel, car il entend Ma voix, mes supplications;
Car il a penché son oreille vers moi; Et je l’invoquerai toute ma vie.
Les liens de la mort m’avaient environné, Et les angoisses du sépulcre m’avaient saisi; J’étais en proie à la détresse et à la douleur.
Mais j’invoquai le nom de l’Éternel: O Éternel, sauve mon âme!
L’Éternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion;
L’Éternel garde les simples; J’étais malheureux, et il m’a sauvé.
Mon âme, retourne à ton repos, Car l’Éternel t’a fait du bien.
Oui, tu as délivré mon âme de la mort, Mes yeux des larmes, Mes pieds de la chute.
Je marcherai devant l’Éternel, Sur la terre des vivants.
Psaume 116

Conclusion :

Attends avec confiance même si cela paraît long : ce que j’annonce arrivera à coup sûr et à son heure. Habakuk 2:3


http://www.pasteurweb.org/Etudes/Encouragements/AttendreDieu.htm

.

1 commentaire:

  1. Etude très complète et pertinente sur l'attente, la patience et la persévérance.
    Les personnes chrétiennes qui passent par des épreuves similaires à celles de Job sont souvent diagnostiquées comme étant des malades mentaux qu'il faut soigner dès lors qu'elles en viennent à se décourager, alors que c'est là le chemin où Dieu nous perfectionne.

    RépondreSupprimer