jeudi 16 février 2012

'' M'aimes-tu ?''

.
UNE BELLE HISTOIRE POUR VOUS

Une belle petite fille de presque 5 ans, ayant accompagné sa maman dans une bijouterie, aperçut un collier de perles toutes brillantes en nacre dans une boite en aluminium rose!

- 'Oh s'il te plaît, maman, est-ce que je peux les avoir? Maman je t'en supplie, s'il te plaît?' Vivement la maman regarda à l'arrière de la boîte rose et lit le prix: '2,85 Euros'... C'est presque 3 Euros.

* Tu sais, ma fille, si tu les veux vraiment, tu peux faire des choses extra à la maison et en un rien de temps tu auras assez d'argent pour les acheter toi-même. D'ailleurs, ton anniversaire est seulement dans une semaine, tu auras sûrement des sous de ta grand-maman aussi..'



Une fois à la maison, Jenny vida sa petite tirelire et compta 65 centimes. Après le dîner, elle alla demander à la voisine Mme Mc James de lui permettre d'arracher ses mauvaises herbes pour 20 centimes? A son anniversaire, sa grand maman lui donna deux Euros et enfin elle eut assez d'argent pour s'acheter le collier.

Oh, Jenny adorait ses perles. Elles la faisait sentir madame et grande fille. Elle les portait partout. A l'Eglise le dimanche, à la garderie, même au lit!

Les seules fois qu'elles les enlevaient, c'était pour nager ou prendre un bain. Jenny avait aussi un père qui l'aimait beaucoup. Chaque soir, quand il était temps de la mettre au dodo, il arrêtait tout ce qu'il faisait pour aller lui raconter une belle histoire.

Un soir, après avoir terminé son histoire, le papa demanda à Jenny,
- 'Est-ce que tu m'aimes?'
* Oh que oui papa, tu le sais que je t'aime'
- 'Alors, donne-moi tes perles.'

* Oh, papa, pas mes perles. Mais tu peux avoir ma Princesse, le cheval blanc de ma collection.. Celle avec la queue rose. Tu te souviens papa? C'est toi qui me l'as offerte.. C'est ma préférée.'
- 'C'est ok, ma puce.. Papa t'aime. Bonne nuit'

Environ une semaine plus tard, après le conte du soir, le papa de Jenny lui demanda encore,
- 'Est-ce que tu m'aimes?'
* 'Papa, tu sais que je t'aime'
- 'Alors, donne-moi tes perles..'
* 'Oh papa, pas mes perles. Mais tu sais tu peux avoir ma poupée, la nouvelle, elle est toute neuve, celle que j'ai reçue pour mon anniversaire, elle est si belle et tu peux même avoir la petite couverture jaune qui est appareillée à ses souliers.
- ' 'C'est ok. Dors bien. Que Dieu te bénisse, ma puce. Papa t'aime.'

Et comme toujours, il lui caressa la joue.
Quelques soirs passèrent, et un soir quand son papa est entré dans la chambre, Jenny était assise comme une indienne au pied du lit. Comme il s'approchait d'elle, il remarqua son petit menton tout tremblant et une larme silencieuse qui coulait sur sa petite joue.

- 'Mais qu'as-tu Jenny? Qu'est-ce qui se passe?'
Jenny ne dit rien mais leva ses petites mains menues vers son papa...... Et quand elle les ouvrit, le collier de perles y était..
Avec une voix tremblante elle lui dit :
* 'Voilà papa, c'est pour toi. Cela fait un moment que tu me les demandes. Je me suis enfin décidée à te les offrir....'

Emu, le gentil papa de Jenny prit les perles d'une main et de l'autre main sorti de sa poche, un étui en velours bleu avec un collier en perles véritables qui coûtait une fortune et les donna à Jenny. Il lui expliqua que les perles auxquelles Jenny tenait étaient des fausses perles. Il lui avait acheté de vraies perles depuis le début. Mais il attendait seulement que sa fille lui donne les fausses perles pour qu'il puisse lui donner le vrai trésor.

De la même façon, DIEU attend de nous que NOUS lui donnions les choses fausses à quoi nous tenons dans notre vie, pour qu'il les remplace par un trésor magnifique.

Tenez-vous à quelque chose dont Dieu veut que vous vous débarrassiez?
Avez-vous des compagnons qui ne sont pas nécessaires et vous font mal?

Avez-vous des habitudes, des activités, auxquelles vous êtes si habitués et attachés qu'il semble impossible de se débarrasser? Parfois c'est difficile de voir ce que l'autre main retient, mais croyez en une chose : Dieu ne prendra jamais quelque chose à laquelle vous tenez sans la remplacer par quelque chose de mieux!

QUE DIEU VOUS BENISSE!

( auteur inconnu)

1 commentaire: