vendredi 29 janvier 2010

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps




Fresno Californie (ANS) : Le pasteur Behrouz, âgé de 33 ans, doit avoir l’impression  de refaire le même cauchemar chaque matin quand il ouvre les yeux dans une cellule de prison iranienne. Mais alors que les pires cauchemars cessent au réveil,  pour ce responsable d’église de maison, la réalité  est  toujours là : la menace de mort quotidienne parce qu'il a voulu partager sa foi.

Les premières arrestations.

Il y a trois ans, le pasteur, Behrouz, résidant à Téhéran, était arrêté pendant Noël, tiré de sa maison sous l’accusation d’évangélisation et de menace pour la sécurité iranienne, qu’impliquait son ministère. Les méthodes iraniennes sont aussi simples que brutales : intervenir très tôt le matin, sans prévenir, et emmener les responsables d’églises de maisons peu soupçonneux, pour une journée d’interrogatoire. La plupart des  responsables a avoir subi ce traitement tout au long du mois de décembre 2006 ont été rapidement relâchés. 

Mais pour le pasteur Behrouz, il n’en n’a pas été ainsi. Au lieu d’être libéré, il a été détenu plusieurs semaines, malgré le fait que les accusations d’évangélisation aient été abandonnées, il a finalement été accusé -à tort- de ne pas payer ses dettes.
Il avait pris un avocat peu compétent pour obtenir sa libération, mais finalement, selon le frère du Pasteur Behrouz, c’est un gouvernement du Moyen Orient qui est intervenu, et a négocié sa libération. 

Le Pasteurr Behrouz a été libéré avec une nouvelle perception de la capacité des autorités iraniennes à « tuer le corps » (Matthieu 10:28). Face à de tels agissements, le seul choix logique devrait être de se conformer aux ordres de ceux qui détiennent le pouvoir. Mais pas pour ce pasteur courageux;  et son ministère a continué et a grandi.

À cause de son courage, le Pasteur Behrouz est  encore une fois persécuté, une persécution nouvelle, froide et bien plus épouvantable qu'auparavant.

Traque d’un Pasteur et de sa Congrégation

Selon « la Voix des Droits de l'Homme en Iran » , début janvier 2010 les autorités ont arrêté dans le sud de la ville de Shiraz, un certain nombre de personnes soupçonnées d'être chrétiennes. Après les avoir interrogé, elles auraient identifié le Pasteur Behrouz comme étant responsable d'une église de maison.

Ils ont alors utilisé comme appât les membres de sa congrégation qu’ils avaient arrêtés,  le Ministère des renseignements et de la Sécurité, le convoquant pour commencer le 11 janvier 2010. Pensant qu’il pourrait faciliter la libération de ces chrétiens, le  Pasteur Behrouz y est allé tout naturellement, accompagné de cinq autres responsables, .

Ils ont rapidement disparu. Craignant le pire, leurs familles ont commencé les recherches et ont finalement appris que ces responsables avaient été arrêtés et étaient détenus dans un endroit tenu secret, sur la base d’accusations devenues familières : évangélisation, apostasie et menaces contre la sécurité iranienne.

Depuis ce moment, leurs familles ont été ballotées dans un dédale  tortueux de désinformation quand ils essayaient de trouver des renseignements sur leurs proches. Le frère du pasteur Behrouz, vivant en Turquie, a été informé plusieurs fois que les autorités permettraient aux prisonniers de communiquer avec leurs familles, mais ces promesses n'ont jamais été tenues. N’ayant plus de nouvelles des autorités iraniennes, ce frère et beaucoup d'autres travaillent en permanence en coulisses pour faire pression sur le gouvernement iranien afin d’obtenir sa libération. Mais plus que tout,  ils prient.

Affronter le Martyre

Une seule chose a été  officiellement publiée haut et fort : Cette fois, au lieu d'être simplement accusés, le Pasteur Behrouz et les autres responsables  ont été condamnés pour apostasie et évangélisation.

Conformément à la Shariah (loi islamique), l'apostasie est une condamnation qui entraine la peine de mort et c’est à cette menace qu’est confronté chaque matin le Pasteur Behrouz. Et pourtant, le chantage de ce dernier sommeil est aussi l'espoir de la fin de tous les cauchemars, de toute la douleur et de  toute la souffrance. C’est cette espérance qui a permis à l'apôtre Paul de dire : « Car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. » (Philippiens 1:21)

C’est aussi cet espoir qui devrait nous conduire à prier à genoux pour le  Pasteur Behrouz, pour sa femme et sa fille, pour les chrétiens qui subissent cette situation, et pour les chrétiens vivant sous la menace constante d’un destin semblable, avec la ferme espérance d'une éternité parfaite avec notre Dieu tout puissant.

Mardi 26 janvier 2010

Par Gabriel J.Waddell

Merci à Marie Joseph pour la traduction.

Il est aussi possible d'agir concrêtement pour nos frères et soeurs iraniens emprisonnés et menacés de mort.

3 commentaires:

  1. Des lettres envoyées à l'ambassade...
    des médias informés de cette mascarade...
    des hommes de toutes nations scandalisés par cette horreur...

    Seigneur, je t'en supplie, sauve ! que des âmes soient sauvées Seigneur, et que ta volonté soit faite ! Nous ne pouvons rien sans toi Seigneur ! Nous sommes impuissants, tellement petits face à cette montagne ! Console les familles de tes enfants emprisonnés et parle aux coeurs, aux consciences... !

    RépondreSupprimer
  2. SVP, continuons de prier et de les soutenir avec toute la miséricorde que nous recevons du Seigneur.

    » Priez sans cesse pour tous les saints. » ( Eph. 6 : 18 )

    http://www.youtube.com/watch?v=hw4WWg52ioc

    » Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux. » ( Matt. 5 : 14 )


    » Lève-toi et agis et que l’ Eternel soit avec toi ! » ( 1 Chr. 22 : 16 )

    RépondreSupprimer
  3. Seigneur Dieu Tout Puissant !
    Nous venons devant le trône de ta grâce prier pour nos frères et soeurs persécutés outrageusement partout dans le monde.

    Aujourd'hui, nous sommes unis en Esprit et en Vérité pour le pasteur Behrouz.
    Tu connais et tu permets la situation, nous avons confiance en tes voies Père, mais nous restons unis dans la prière et nous portons l'intercession à Jésus pour qu'Il soit béni, fortifié et que toute sa famille soit sous ta protection. Toi seul peut leur donner la force et l'espérance et tout ce dont ils ont besoin pour résister. Merci Jésus d'intercéder pour tous nos semblables qui vivent de telles souffrances, que Ta gloire paraisse et que Ton Nom soit béni, amen !

    Fraternellement en Christ, pour nos membres persécutés, afin que l'unité dans la Foi persiste et signe l'oeuvre de Dieu, amen.

    RépondreSupprimer