dimanche 19 août 2012

L'église squelettique. (Chapitre 6)



Avoir de la chair sur ces os

L’église devrait nous permettre de réaliser que nous sommes dans un rassemblement aux proportions énormes et elle devrait nous donner envie rien tant que de crier cette invitation à ce rassemblement aussi fort que nous le pouvons. Robert Farrar Capon

Ce livre tente de faire valoir que l’église est « le Peuple de Dieu qui suit Jésus à travers le monde ». Il s’agit d’une définition simple, mémorisable et souple de l’église qui peut être appliquée à toutes les églises, dans le temps, au sein de n’importe quelle culture et région géographique, et au sein d’églises de toute forme et taille. Mais l’«église» n’est pas une définition de l’Église. C’est juste une définition. Il s’agit en fait d’un cadre. Un squelette. Et un squelette, par lui-même, ne peut rien faire. Il se trouve juste là. Pire encore, la définition proposée ci-dessus ne répond pas à la plupart de nos questions au sujet de l’église. Il n’explique pas le quand, où, et comment de l’église. La définition de l’église proposée ci-dessus ne permet pas de répondre aux questions que nous avons tous:

• Quand et où l’église doit elle se réunir?
• Qui devrait être le pasteur? Le pasteur peut-il être une femme?
• Quelle forme de fonctionnement l’église doit- elle avoir ?
• Faut-il être indépendant ou se joindre à une dénomination?
• A quoi doit ressembler nos réunions ? Quelle quantité de musique? Quel genre de musique? Quelle quantité de prédication? Quel genre de prédication?
• A quoi doit ressembler notre engagement dans la communauté ?
•Qui devons-nous servir? Quand? Comment?
• Faut-il être propriétaire d’un immeuble? Faut-il louer?
• Devons-nous ouvrir des cellules de maison, des études bibliques et de réunions de prières?

La définition ne fournit pas de réponses à ces questions, mais elle fournit un cadre pour bâtir. La définition de l’église est le squelette de l’église, et une fois que le squelette est en place, nous pouvons commencer à y ajouter des tendons, des muscles, de la chair, de la peau, des cheveux, et enfin, des vêtements. Et une fois que le squelette est en place, et que la chair y a été ajoutée, Dieu peut insuffler une nouvelle vie dans ce corps, afin qu’il vive et fonctionne dans le monde en tant que Son peuple.



Une église de toute beauté

La beauté de cette église que Dieu a créée réside dans le fait que, tout comme il n’y a pas deux êtres humains sur la surface de la terre ou dans le temps qui soient exactement identiques, de même aussi, il n’y aura jamais deux groupes de croyants qui soient exactement identiques dans toutes ses formes. Nous commençons par la définition du squelette de l’église, puis nous commençons à y ajouter des muscles en tenant compte des personnes de notre groupe, du potentiel et des capacités que Dieu leur a donnés. Nous y ajoutons de la peau en tenant compte de la culture qui nous environne ainsi que de la personnalité des personnes qui appartiennent à notre groupe. Nous obtenons une direction pour nos yeux, nos oreilles, nos mains et nos pieds en tenant compte des fardeaux et des besoins de notre propre groupe, et de ceux de la communauté environnante.
Alors que nous faisons cela, le corps que nous formons autour de l’église-squelette devient beau, unique, et parfaitement adapté à être et faire exactement ce que Dieu désire dans notre communauté. Et tout comme dans notre propre vie, le corps se modifie avec le temps, de même aussi, le groupe de croyants auquel nous appartenons va aussi changer et se développer avec le temps. Alors que de nouvelles personnes arrivent, et que d’autres partent, de nouveaux muscles seront ajoutés, d’autres seront fortifiés, et quelques-uns peuvent cesser d’être utilisés. Les coiffures et les styles de vêtements peuvent changer au fur et à mesure que les personnes développent des goûts et des habitudes différentes. Les choses que nos yeux voient et nos oreilles entendent peuvent aussi changer, alors que de nouvelles personnes mènent nos pieds dans des directions nouvelles et que nos mains font des choses nouvelles.

Mais sous tout ce changement, et sous toute cette diversité, le squelette de l’église reste le même. Peu importe ce à quoi nous ressemblons de l’extérieur, peu importe ce que nous faisons, comment nous fonctionnons, ou où nous allons, nous sommes encore le Peuple de Dieu qui suit Jésus à travers le monde.

Donc, arrêtez d’essayer de résister au changement. Le changement est ce qui arrive lorsque le corps grandit. Et arrêtez d’essayer de copier l’église qui est de l’autre côté de la ville, ou une église célèbre qui se trouve dans un autre Etat. Elles ont une chair différente de la vôtre, et leurs muscles, peau, yeux, mains, pieds, et cheveux ont été donnés par Dieu afin d’accomplir ce qu’Il veut dans leur ville durant ce temps. Dieu a donné à votre groupe des muscles, de la peau, des yeux, des mains, des pieds et des cheveux différents, qui sont parfaitement adaptés pour suivre Jésus à travers le monde dans votre quartier et votre communauté. Si vous essayez de copier l’église qui est de l’autre côté de la ville, vous serez comme Michael Phelps qui tente de copier Nastia Liukin. Michael a été créé pour la baignade, et Nastia pour la gymnastique, et les deux excellent à faire ce à quoi qu’ils sont bons. Mais si Michael Phelps devient jaloux de Nastia, et essaie d’effectuer un salto arrière sur une poutre de 10 centimètres de largeur, ce serait pénible à regarder, et potentiellement mortel.

Pourtant, Michael et Nastia ont à peu près la même structure squelettique. Bien sûr, il y a quelques différences concernant leur taille et quelques autres choses qui différencient un squelette d’un autre, mais dans l’ensemble, leurs structures sous-jacentes sont identiques. Mais ce serait une catastrophe pour l’un comme pour l’autre d’essayer de vivre de manière identique à l’autre. Au lieu de cela, ils reconnaissent les choses qui les rendent uniques, et mettent l’accent sur le renforcement et le perfectionnement de ces choses, et, par conséquent, sont capables d’accomplir ce que peu d’autres dans le monde peuvent faire. Et lorsqu’on les regarde tous les deux, on en a le souffle coupé.

Il en est ainsi pour votre église. Chaque groupe de croyants a une structure-squelette sous-jacente qui est identique à toutes celles des autres groupes de croyants. Nous sommes tous le peuple de Dieu qui suit Jésus à travers le monde. Mais la manière dont cela apparait, agit et fonctionne, cela peut varier considérablement d’un contexte particulier à un autre. Certaines églises seront des Michael Phelps. Certaines seront des Liukin Nastia. Certaines pourraient être des Albert Einstein, des Steve Jobs, ou même des Farley Chris. Mais si Dieu nous a créés, c’est afin que nous soyons «nous-mêmes». Et lorsque nous faisons cela en tant qu’église, nous serons beaux et nous aurons du succès à Ses yeux.



Liberté et souplesse



Une fois que nous comprenons que Dieu n’est pas autant préoccupé par les apparences et les fonctions, mais qu’Il l’est avec la forme et la structure internes de l’église, nous sommes libérés de nombreuses choses qui entraînent l’église vers le bas. Nous ne désirons plus nous mesurer à d’autres églises. Nous n’avons plus cette impression qu’il y a qu’une seule bonne façon de faire les choses. Nous ne nous ressentons plus la nécessité de juger et de condamner les autres églises parce qu’elles font les choses différemment.

Lorsque nous nous considérons nous-mêmes ainsi que tous les autres groupes de croyants comme un seul peuple de Dieu qui suit Jésus à travers le monde, nous pouvons alors reconnaître que Jésus fait en sorte que chaque groupe ait une apparence différente afin que nous puissions Le suivre de différentes manières, et faire des choses différentes. Penser de cette façon concernant l’église est libérateur et rend effectivement libre. Nous sommes libres d’être qui nous sommes. Nous sommes libérés pour suivre Jésus là où il nous conduit et de la façon dont il veut le faire. Si nous voyons une autre église prendre une direction qui nous fait lever les sourcils, nous pourrons alors simplement hausser les épaules et dire: «Eh bien, Jésus ne nous a pas conduit dans cette direction», et en rester là. Nous devons en référer à Jésus pour la manière dont nous le suivons, et à notre propre Maître, la façon dont nous nous tenons debout ou nous tombons (Rom 14:4).

Lorsque nous commençons à voir l’église de cette façon, toutes les vieilles questions, les débats et les arguments disparaissent et deviennent insignifiants. Nous arrêtons de nous concentrer sur ce que font les autres églises, et cessons d’être si préoccupés par la «bonne manière» de faire les choses, et nous nous concentrons plutôt sur le fait que notre groupe suit Jésus à travers le monde de la meilleure façon qu’il soit. Une fois que ces arguments et ces débats s’estompent, la voie est libre pour que l’Esprit de Dieu remplisse nos corps avec la vie, et nous fasse mouvoir dans le monde avec puissance, vitalité et joie.

Howard Snyder en parle de cette façon:

Une fois ces obstacles supprimés (non seulement le péché individuel, mais aussi les traditions humaines, les structures éculées, et les principales idées fausses en lien avec la nature de l’Église), l’Église se développe alors grâce à la puissance de Dieu en son sein.

L’apparence de l’église ainsi que sa croissance seront différentes à chaque génération, chaque culture, chaque époque et dans chaque pays. Il se peut même qu’il y ait une multitude de formes parmi différents groupes de croyants au sein d’une même ville. Non seulement cette diversité est permise au sein du Peuple de Dieu mais elle y est attendue.



Elle est vivante!



Voulez-vous être l’Église d’aujourd’hui? Cessez de vous concentrer sur ce que vous pensez que vous êtes censé faire. Cessez de regarder à ce que font les autres églises. Au lieu de cela, concentrez-vous sur votre structure interne en tant que peuple de Dieu qui suit Jésus dans le monde, et alors , en vous appuyant sur les personnes au sein de votre communauté, et sur leurs désirs, leurs talents, leurs connaissances, leurs dons et leurs aptitudes, embarquez pour une aventure qui va vous transformer vous et votre communauté d’un tas d’os morts et sans vie en une église, dynamique, créative, aimante et joyeuse qui attire les gens à Jésus simplement en étant vivante.

Jeremy Myers  :  Skeleton Church


Remerciements à Eliane Colard et Nadine Pierre pour les traductions et à Blogdei pour la diffusion.



 Renvois :

 L'église squelettique. Chapitre  1

 L'église squelettique. Chapitre  2

 L'église squelettique. Chapitre  3
 
 L'église squelettique. Chapitre  4
 
 L'église squelettique. Chapitre  5
 
 L'église squelettique. Chapitre  6 


1 commentaire:

  1. Je viens d'arriver sur ce blog j'aime beauooup ses textes ecrits, sur l'eglise ossature, merci pour cette excellente qualité de reflexion , ce beau partage et reflexion une très bonne exhortation vivi amie d'israel

    RépondreSupprimer