vendredi 8 septembre 2017

Songe sur la fausse lumière des Ténèbres


Nous sommes dans un temps d’accélérations d’évènements de toutes sortes et avec une intensité jamais égalée. Il y a quelques mois de cela j’avais eu la vision d’un gros cadran horaire où d’un coup l’aiguille indiquant l’heure avait été déplacée par une main. Et le Seigneur m’indiquait que des évènements allaient arriver de manière précipitée. 


Cette vision m’avait ramenée à une autre vision reçue en début 2016 durant un culte communautaire où je voyais un cahier avec des écritures couvrant les évènements du monde passés et à venir. Chaque page était censée couvrir la même durée de temps (années ou siècles), la même durée quelques soient les divers évènements à surgir. Pourtant certaines pages étaient très peu remplies avec à peine quelques lignes, alors que d’autres (principalement celles concernant les temps actuels) étaient entièrement remplies de haut en bas de pages avec beaucoup, beaucoup d’écritures. 

Le Seigneur insistait sur le fait que ces pages contenant de multiples écritures avec beaucoup de lignes couvraient néanmoins des évènements de durée exactement identiques à celle des pages peu remplies car le cahier était conçu avec un découpage de temps identique comme des heures toutes de 60 minutes tout en couvrant des évènements différents. Il m’avait fait comprendre au travers de cette vision que nous allions voir arriver en très peu de temps une succession d’évènements qui donneraient l’impression que le temps va plus vite que dans le passé. Les choses ont autrefois pris parfois des années voir des siècles pour que des évènements basculent pour faire place à d’autres, pour voir le cours de l’histoire ou du temps se bouleverser, au niveau de la politique, de l’économie ou autre, mais dorénavant des évènements allaient succéder à d’autres évènements souvent inattendus. Et cette accélération c’était ce qu’indiquaient ces multiples lignes sur une même page. Avant sur une page une ligne pouvait durée des décennies ou un siècle avant que la ligne suivante n’imprime un autre évènement; dorénavant une ligne ne durera pas autant et c’est ce qui explique la multiplicité des lignes et ces pages remplies, un évènement chassant l’autre. 

Notre cœur se serre avec les évènements de ces jours-ci qui me touchent de très près. Et évidemment je repense aux avertissements que Dieu a déjà donnés dans le passé. Tout cela nous rappelle notre fragilité et que quoi que nous pensions nous sommes dépendant de quelque chose. Si ce n’est pas de Dieu, c’est des circonstances. Nous nous plaisons à chanter «Père tu domines les tempêtes» mais cela véhicule aussi cette réalité qu’il y a et qu’il y aura des tempêtes. Notre seul tranquillité est de savoir si Jésus notre Paix y est ou non avec nous. Mais aussi prions que les choses ne reprennent pas leur cours comme avant car malheureusement quand un évènement chasse l’autre, on finit par oublier les interpellations que Dieu imprime aux cœurs. 

Voici maintenant le songe que j’ai eu dans la nuit du samedi 02 au dimanche 03/ Septembre dernier. 

Je nous voyais mon mari et moi marcher le long d’un chemin; la nuit commençait à tomber et on avait décidé de profiter de la fraîcheur du soir pour marcher un peu. On longeait un sentier frayé de randonnée; la nuit était éclairée par la lune et les étoiles de sorte que nous pouvions avancer et voir devant nous, en haut le ciel était magnifique. Tout à coup, tout s’est éteint, en une fraction de seconde c’était la nuit noire et les étoiles et la lune qui nous éclairaient avaient comme disparu du ciel. Mais ça n’a pas duré longtemps car l’instant d’après nous pouvions à nouveau nous diriger comme si la lumière était revenue. C’était comme lorsqu’il n’y a plus d’électricité et que vous avez un groupe électrogène qui prend le relais : tout repart comme si de rien n’était. Mais ne comprenant pas ce qui s’était passé, instinctivement nous avons levé la tête pour regarder le ciel et là nous avons observé que bien qu’il y avait des luminaires dans le ciel pour éclairer la nuit, ce n’était plus les mêmes : à la place de la lune et des étoiles il y avait des animaux, des reptiles de toutes sortes, et des animaux à l’aspect inconnu. Ces animaux divers étaient dans des halos lumineux dont les rayons étaient dirigés vers la terre. 

Au début nous avons cru que c’était quelqu’un qui projetait ces halos avec des images vers le ciel comme on fait parfois dans des fêtes foraines, cependant les rayons ne venaient pas de la terre mais plutôt du ciel vers la terre. Et nous voyions clairement ces animaux positionnés là dans le ciel à la place des luminaires, diriger leur rayonnement sur la terre. Ils étaient hideux et en même temps très lumineux ; leur lumière éclairait la terre dans cette nuit noire de sorte que les gens trouvaient cela tout à fait normal sans s’en préoccuper davantage puisque ça leur suffisait pour continuer à vaquer à leurs occupations comme avant. Mais nous n’étions pas en paix avec ce qui que passait, car pour nous ça ne ressemblait pas à la lumière normale il y avait quelque chose qui clochait dans la façon dont ça s’était passé et nous avons décidé de ne pas poursuivre la marche mais de rentrer immédiatement. Et mon sommeil s’est coupé là, je me suis réveillée en étant effrayée car j’avais encore à la pensée la vision de ces animaux et reptiles positionnés dans le ciel, envoyant leur rayonnement sur la terre. J’ai partagé le songe le lendemain dimanche aux frères et sœurs, mais je pense que c’est là un avertissement à portée plus large. 

Nous savons en tant que chrétiens que le monde glisse et glissera de plus en plus dans les ténèbres mais il va aussi devenir de plus en plus évident que ce que nous appelons ténèbres n’est pas et ne sera pas considéré comme tel par le monde. C’est ce qui était manifeste dans ce songe : les gens pouvaient continuer à marcher et à vaquer à leurs occupations dans la nuit car ces reptiles et bêtes hideuses leur procuraient la lumière dont ils avaient besoin. A mon réveil j’ai repensé à Matthieu 6 qui parle de la lampe du corps : au verset 23 il est dit «Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien grandes seront tes ténèbres !». 

Il y a en effet une lumière qui est ténèbres, c’est celle qui se lève avec force en ce moment pour prétendre éclairer le monde, elle cherche à surpasser la vraie lumière jusqu’à se faire passer pour elle. Ce songe me rappelait un précédent songe reçu en 2010, et je me suis demandée pourquoi le Seigneur insiste autant sur ce point des ténèbres se déguisant en lumière. 

Dans ce songe-ci, mon mari et moi aurions pu continuer notre marche sur le sentier de randonnée puisqu’après tout, le chemin n’était pas dans le noir absolu nous pouvions voir devant nous; après tout n’était-ce pas qu’une promenade nocturne ? Mais la situation n’était pas normale, nous avions conscience que ce n’était pas la vraie lumière du ciel qui dégageait ces rayons lumineux et ne voulions pas que nos pas soient dirigés par cet éclairage dans la nuit. Nous sentions confusément qu’il y avait un vrai danger à continuer en étant dirigés par ces luminaires hideux ; cette lumière dégageait aussi autre chose d’indicible mais résolument mauvais sur ceux qui en recevaient les rayons, nous en étions persuadés. 

Ces reptiles et autres bêtes hideuses m’ont à mon réveil aussi fait penser à Ézéchiel 8 : l’épisode où Dieu a ramené le prophète en esprit à Jérusalem pour voir l’idolâtrie à laquelle se livrait le peuple. Au verset 10 en regardant par le trou fait dans le mur, Ézéchiel avait vu les représentations de reptiles et de bêtes abominables que le peuple avait faites sur la muraille. Et le texte précise que c’était des idoles. Le peuple avait fait ces représentations pour les adorer. Et je me suis souvenue que dans le songe quand nous avons levé la tête j’ai pensé « armée des cieux » en voyant ces reptiles et bêtes hideuses dans ces halos lumineux. Ce qui était montré à Ézéchiel au chapitre 8 c’était le culte que le peuple vouait à l’armée des cieux ; ils faisaient des représentations des choses qui étaient dans les cieux : choses interdites par la Loi en Exode 20/4 et 5. Dieu savaient que le cœur de l’homme est corrompu et que les hommes chercheraient à représenter les puissances des cieux pour les idolâtrer au lieu de L’adorer Lui seul le Dieu vivant. Ces choses dont la représentation étaient interdites, il ne fait nul doute qu’elles concernaient aussi les êtres spirituels situés dans les lieux célestes. Malheureusement, passant outre cette interdiction, les hommes ont toujours fait le contraire et les anges déchus en ont profité. 

Je me souviens quand nous vivions en Alsace, avec une sœur en Christ nous avions entrepris un jour de faire 7 fois le tour de la Cathédrale en priant, et j’ai vu durant ces 7 tours des choses que je n’aurais jamais soupçonnées. Il y avait sur tous les pourtours de la Cathédrale plein de représentations d’êtres spirituels de toutes sortes, la plupart hideux : il y avait des anges mais aussi beaucoup, beaucoup, d’êtres démoniaques, de gargouilles etc. C’était censé être des représentations des choses se trouvant dans les cieux. On peut voir ces choses d’un point de vue artistique mais malheureusement ces représentations détruisent la foi en Dieu pour la détourner vers des puissances de ténèbres qui consomment l’adoration des hommes, de vraies idoles de la jalousie que Dieu réprouve au plus haut point. 

Tous les peuples antiques vouaient une adoration à des divinités animales et/ou hideuses que nous ne comprenons pas toujours mais la bible atteste ces faits et même les Israélites sortant d’Égypte se sont empressés de faire un veau pour l’adorer. Les démons ont souvent pris des formes animales ou hideuses pour se manifester aux peuples; le christianisme primitif avait freiné même si le catholicisme par ses pratiques a fini par "christianiser" pas mal de pratiques païennes antiques. Mais il y aura de plus en plus dans le monde entier une résurgence très forte de ces cultes à l’armée de cieux et c’est ce qui m’avait aussi déjà été montré dans le précédent songe. 

Les hommes ont nommé Siècle des lumières au 18ème siècle, une période qui venait après ce qui était considéré comme un temps de ténèbres et d’ignorance qu’ils assimilaient à l’obscurantisme des gens d’églises. C’était lumière des connaissances Vs illumination divine. L’ennemi depuis le commencement a toujours eu cette marque de fabrique de prétendre donner la connaissance aux ignorants alors que la vraie Connaissance s’acquiert en recevant la Vie de Dieu en nous. Ce siècle des lumières avait considéré les gens de foi comme étant dans les ténèbres alors que ceux qui plaçaient l’intelligence et la connaissance au dessus de la foi en Dieu étaient considérés comme éclairés. On a parlé alors de philosophie des lumières et ces choses vont revenir aussi de façon plus forte où la foi sera combattue d’une façon inattendue, insidieuse. 

Et le combat de la foi prendra tout son vrai sens pour déterminer ce qui guide ou non nos pas, et de la sorte de lumière qui éclairera nos choix. Ce sera aussi un combat pour nos yeux (la lampe du corps) car là où nous dirigerons les regards déterminera aussi la sorte de lumière qui se déploiera sur nous. Certains croyants qui se laisseront séduire par ces fausses lumières sont de ceux qui ne sont pas prêts à crucifier leur moi pour marcher à la suite de Christ comme de vrais disciples, car ces lumières insuffleront une forme nouvelle d’hédonisme où le moi, sera au centre des préoccupations. Elles feront aussi apparaître un relativisme moral et spirituel soutenu par un syncrétisme religieux sans pareil avec un retour à ces cultes antiques à l’armée des cieux. Ces halos de fausse lumière céleste apparaitront à cause de la recrudescence du péché et de l’injustice, avec pour objectif d’une part de plonger dans des ténèbres de plus en plus profondes ceux qui refusent la vraie lumière de Dieu et d’autre part de séduire ceux qui bien qu’ayant connaissance de la lumière de Dieu n’ont pas en eux l’amour de la vérité. Dans ce songe je n’ai pas vu la même chose que dans celui de 2010, pourtant une même réalité semble être décrite : la menace ou danger d’une fausse lumière provenant de puissances célestes déchues. Il n’est pas rare que Dieu répète un avertissement quand c’est important. 

Nous devons faire attention à ce que notre œil soit en bon état ; que notre corps entier soit éclairé par la lumière du Seigneur la vraie, pour ne pas avoir notre corps entier plongé dans les ténèbres tout en croyant être dans la lumière. 

Eliane Colard



Dans le même ordre d'idée :


Comment « pénétrer » le Royaume de Dieu ?

 

Un réveil des vieilles outres

 

La perversion de la Bonne Nouvelle

 

Qui bâtit quoi ?

 

La vision d’Ove Falg en 1928.

 

Le Troisième Chemin

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire