vendredi 23 octobre 2009

Soumission ou obéissance ?

-->

Il existe une malheureuse confusion entre la notion de soumission (qui est biblique) et la notion d'obéissance (qui n'est pas obligatoirement imposée par la Bible). A ce sujet, il est très important de ne pas déformer l'Écriture Inspirée. Dans la Bible, il n'est pas ordonné « d'obéir aux autorités » comme le disent certains, mais d'être « soumis aux autorités ». Ce qui n'est pas la même chose, même si beaucoup ne semblent pas discerner la différence! 

Regardons ensemble ce qui est réellement écrit :

« Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux–mêmes. 3 Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux–tu ne pas craindre l’autorité? Fais–le bien, et tu auras son approbation. 4 Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. 5 Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience. » (Rom. 13. 1 à 5.)
Le discours de Paul à ce sujet nous parle du respect des choses ÉTABLIES par Dieu et non pas d'obéir aveuglément à des ordres injustes. Lorsque Paul écrit ces lignes aux chrétiens de Rome, Néron commence justement à les poursuivre et à les persécuter. Ceux qui voulaient échapper à cette persécution auraient pu prendre prétexte sur cette mauvaise compréhension qui prétend qu'il faut « obéir aux autorités » et simplement obéir aux ordres des soldats qui leur imposaient d'adorer leurs (nombreux) dieux. Il auraient ainsi sauvés leur corps mais malheureusement perdu le salut de leur âme.
L'histoire nous montre que les disciples de l'époque savaient ce qu'il avaient à faire, sans hésitation et quel qu'en soit le prix. Pour eux, accepter l'autorité en place et se soumettre à elle ne voulait pas dire obéir à des ordres contraires à l'enseignement biblique. Et beaucoup ont payé de leur vie, à travers de grandes souffrances, cette fidélité au Dieu de l'Écriture. Il n'ont pas contesté l'autorité (Néron) « établie par Dieu », mais il ont refusé d'obéir à ses ordres injustes.
Nébukadnetzar roi de Babylone est considéré par les prophètes comme un marteau employé par Dieu pour corriger le peuple d'Israël et les nations environnantes (Jer. 51. 20.) . Mais concernant son action en faveur du prophète Jérémie, il est un protecteur et un libérateur (Jer. 39.). Paul devait y penser quand il a écrit :
« Veux-tu ne pas craindre l’autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation. Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. » (Rom. 13. «3-4.)
Daniel nous fait la même démonstration pendant son séjour à Babylone.
Je voudrais pourtant mettre en garde contre une mauvaise raison de refuser d'obéir à un ordre injuste. Pour agir d'une manière qui soit conforme à la volonté de Dieu, il est impératif de bien Le connaître et aussi d'aimer Ses commandements. Car Dieu n'attend pas de nous des actes d'insoumission aux autorités, mais une obéissance dans l'amour à Ses commandements.
Celui qui, dans un esprit de révolte, refuse d'obéir aux autorités établies parmi les hommes, ne fait pas la volonté de Dieu et aura à en rendre compte. Cependant, celui qui décide d'obéir à Dieu pourra éventuellement se trouver contraint de refuser d'exécuter certains ordres injustes venant d'hommes en position d'autorité. Mais ce n'est pas pour autant qu'il remettra en cause les « autorités établies par Dieu ». Son refus d'obéir ne viendra pas d'un esprit de révolte, mais d'un désir d'obéissance à des commandement qui viennent de plus haut, c'est à dire de Dieu.
« Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes 5. 29.)
Cette manière de mettre Dieu à sa place d'Autorité suprème a un prix. Un prix qui peut être la persécution, l'emprisonnement, ou même la perte de sa vie physique. Toute l'histoire de l'Église est là pour nous le rappeler. Mais nous savons aussi que Dieu donne la force de supporter toutes choses quand elle sont vécues à cause de son Nom.
A titre d'exemple, pendant la dernière guerre mondiale, les protestants de France ont décidés d'accueillir les juifs alors que le gouvernement de Vichy avait donné l'ordre de les livrer à la police. Marc Boegner leur président, a publiquement exhorté tous les protestants à le faire. Il s'est basé pour cela sur des textes d'amour et de compassion qui parlaient d'accueillir « l'étranger » et « ceux qu'on même à la mort ».
Il y a eu aussi, malheureusement, des pasteurs pentecôtistes et évangéliques qui ont interdit à leur ouailles d'accueillir des juifs, sous prétexte de « soumission aux autorité ». Mais l'amour du prochain et de la vérité étaient absents de leurs motivations... il avaient surtout peur de voir leurs salles fermées et de perdre ainsi leur revenus. La crainte avait remplacé l'amour...
« La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. » (1 Jean 4. 18.)
Il peut arriver dans la société, la famille ou le couple, que l'autorité en place ait des exigences qui soient en opposition avec la Parole. Il existe malheureusement des gens dans les systèmes religieux qui prétendent qu'il faudrait néanmoins obéir (quelque soit la chose injuste exigée) sous prétexte de « soumission à l'autorité ».
J'ai écrit ce billet pour que les personnes qui ont des telles autorités injustes au dessus d'elles comprennent bien que selon la Bible, elles ne sont pas tenus de leur obéir. Mais il est impératif de chercher la face de Dieu afin d'avoir la sagesse et la force d'obéir à l'ordre supérieur que Dieu donne.
Il faudra peut-être refuser en face certains ordres, ou prendre de la distance, ou demander la protection d'autorités supérieures. Dieu est près de ceux qui souffrent de l'injustice et qui ne veulent pas y participer et Il répond à leurs demandes quand ils crient à Lui. Il leur ouvrira un chemin de libération et leur donnera la sagesse et le courage d'agir selon sa volonté.
En résumé, celui qui aime Dieu et qui le connait ne cherchera pas à savoir dans quelles circonstances « il aurait le droit » (!) de désobéir, mais il cherchera la volonté de son Père pour obéir à ses commandements d'amour. Et il le fera sans remettre en cause la légitimité des autorités en place « qui ont été instituées par Dieu ». Car les ennemis qu'il a à combattre ne sont pas de chair et de sang, mais sont des ennemis spirituels (Eph. 6. 1.) qui font la guerre à son âme. Et ce n'est qu'en demeurant « dans la Parole » qu'il aura une vision claire du véritable combat spirituel et qu'il pourra recevoir la liberté d'obéir à Dieu sans crainte.
« Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. » (Jean 8. 31-32.)
Jean-Luc

3 commentaires:

  1. Merci Jean-Luc pour ce complément d'information concernant la différence entre soumission et autorité....
    tu cites « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. » (Jean 8. 31-32.)

    Je crois que, finalement, sans une révélation personnelle de Sa Parole, et de la compréhension qu'Il nous en donne LUI MEME, nul peut "être parfait" comme notre Père céleste est parfait. Qu'est-ce à dire ? Tous, chrétiens, nous nous basons sur la Bible pour notre vie quotidienne, (du moins, c'est ce qu'il faudrait... sans commentaire !!) et cependant, les disputes qui font rage dans les milieux chrétiens à coup de versets bibliques prouvent bien qu'il n'y aucune unité spirituelle... Nous utilisons la même Bible, nous avons le même Esprit, et nous ne sommes pourtant pas d'accord ????!!!!! La seule raison que je vois à ça, c'est qu'on utilise rarement le Saint-Esprit pour comprendre la Bible, alors qu'Il est essentiel pour nous aider à l'appliquer aujourd'hui, dans notre quotidien. Sans l'aide du Saint-Esprit et donc une révélation personnelle dans la prière, nous laissons la porte ouverte à tous nos frères qui utilisent quelques versets par ci-par là pour prouver qu'ils ont raison... Des batailles de versets entre chrétiens me semblent tellement éloignées de Dieu....... et pourtant ! Ainsi, certains sont conduits par l'Esprit et d'autres les dénigrent avec leur intelligence non sanctifiée, ressassant les mêmes mensonges depuis des siècles, et utilisant sans vergogne quelques versets pour cela !

    Merci encore pour tes précisions, car je n'ai pas ta connaissance des termes grecs ou hébreux, et cela m'est d'une grande aide pour clarifier ce que je comprends...

    Bonne journée en Christ

    Danièle (au fait, je viens de publier un article sur la femme justement et sur le mariage, n'hésite pas à m'éclairer si je fais une erreur de sens d'un mot ou si tu connais le terme d'origine d'un mot qui éclairerait davantage mon article. Je t'en remercie à l'avance)

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Jean-Luc,

    J'ai connu ton blog par l'intermédiaire de Clochette qui a eu cette intelligente initiative de réunir quelques disciples de Jésus sur ce blog commun.
    Ton article au sujet de la soumission/obéissance m'a conforté dans ce que je pensais et ce, face à ce que je viens d'éprouver dans l'assemblée où je me trouvais.
    J'ai souri en lisant le commentaire que t'as écris Clochette car j'ai eu aussi ce sentiment de "bataille à coups de versets" et ce n'est pas à cela que j'ai dis Amen quand j'ai rencontré Jésus.
    Aussi, je confirme que nous devons rester en communion directe et intime avec le Père par le St Esprit, dans Le Nom de Jésus, afin d'être sanctifiés et purifiés dans nos vies spirituelles pour devenir de vrais chrétiens, de véritables enfants de Dieu dont le but est de vivre pour annoncer la bonne nouvelle et de témoigner de la Gloire de Dieu.

    Je te souhaite une belle suite, fraternellement, flo.

    RépondreSupprimer
  3. Jean-Luc B a dit…

    Clochette,

    Lorsque tu m'as invité sur ton forum je suis venu en confiance. Je m'imaginais que tu avais réellement le désir d'un lieu de véritables débats autour de la Parole. Mais tes différentes interventions m'ont rapidement convaincu que tu avais d'autres intentions beaucoup moins transparentes derrière la tête.

    J'ai fini par comprendre que ce n'est pas la vérité de la Parole qui vous intéresse Rachel-Marie et toi, mais la diffusion des « enseignements » non-scripturaires de votre maître-à-penser.

    Il est symptomatique de constater que tu n'as pas de convictions personnelles, puisque la « profession de foi » que tu mets sur ton site n'est même pas de toi, mais détourne discrètement vers le site de Leduc. Il est évident que tu travailles pour lui et pour sa propagande séduisante mais tordue et tu n'as évidemment pas la franchise de le dire... ta conscience ne te dit-elle donc plus rien ?

    J'ai remarqué également que mon PC a eu des problèmes depuis que je vais sur ton site. Et les analyses ont montrés que ceux qui se connectent chez vous se font « polluer » par des programmes pirates. Ce qui n'est pas très correct pour des gens qui prétendent servir la vérité... C'est pour cela que je te mets ce dernier texte en passant pas un PC sous Linux que vous ne pourrez pas attaquer aussi facilement.

    Ne comptez donc pas sur moi pour attirer des internautes à venir sur votre forum et vos sites, puisque j'ai bien compris que ce ne sera qu'une étape vers les dogmes tordus du site à Leduc.

    Que le Seigneur Jésus Christ puisse toucher votre coeur et vous amène à recevoir enfin le désir de marcher dans la vérité et la justice.

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer