samedi 16 novembre 2013

Qui bâtit quoi ?



Il y a une grande leçon à tirer de la confusion entre la pensée de Dieu et les idées religieuses humaines que nous pouvons voir à l'oeuvre dans les Écritures saintes. Cette incompréhension malheureusement habituelle entre la chair et l'Esprit est presque aussi ancienne que la religion juive. Car lorsque David va s'installer dans un palais, il va se mettre en tête de bâtir à Dieu une « maison en dur » comme la sienne. Le prophète Nathan va être chargé de lui annoncer la pensée de Dieu à ce sujet, ce qui sera bien autre chose qu'une histoire de bâtiment et d'organisation ! Nous pouvons tous profiter de la leçon :


« La nuit suivante, la parole de Dieu fut adressée à Nathan: Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l'Éternel: Ce ne sera pas toi qui me bâtiras une maison pour que j'en fasse ma demeure. Car je n'ai point habité dans une maison depuis le jour où j'ai fait monter Israël jusqu'à ce jour; mais j'ai été de tente en tente et de demeure en demeure..../...
Et je t'annonce que l'Éternel te bâtira une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu iras auprès de tes pères, j'élèverai ta semence après toi, l'un de tes fils, et j'affermirai son règne. Ce sera Lui qui me bâtira une maison, et j'affermirai pour toujours son Trône. Je serai pour lui un Père, et il sera pour moi un Fils; et je ne lui retirerai point ma grâce, comme je l'ai retirée à celui qui t'a précédé. Je l'établirai pour toujours dans ma maison et dans mon royaume, et son trône sera pour toujours affermi. Nathan rapporta à David toutes ces paroles et toute cette vision. » (1 Chroniques 17 : 3-5 et 10-14.)

Pour bien comprendre la vision prophétique, il est important de savoir qu'il y a un double sens au mot « maison » en hébreu. Comme en français ce mot peut signifier à la fois un bâtiment, ou une famille. Une structure figée avec ses fonctionnaires pour le garder et « faire le service », ou bien un corps vivant composé de frères et de sœurs plus ou moins parvenus à maturité. Dans un premier temps David va bien comprendre que Dieu lui parle de sa famille (de sa descendance) « pour des temps lointains » (verset 17.), mais il va néanmoins persister dans son idée religieuse de construction en dur et chargera donc son fils Salomon de bâtir le Temple à Jérusalem.

Nous savons tous que la prophétie de Nathan (même si elle a eu un accomplissement partiel et prophétique avec Salomon) concernait le Christ et l'établissement du Temple véritable : Le Temple éternel « QUI N'EST PAS CONSTRUIT DE MAIN D'HOMME, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création  » (Héb. 9 : 11.). L'histoire nous apprend qu'effectivement le trône de Salomon n'a pas été affermi pour toujours comme l'annonçait Nathan dans sa prophétie messianique, puisque le royaume d’Israël a été divisé dès sa mort à cause de sa désobéissance et de l’idolâtrie qu'il avait réintroduite en Israël avec les constructions somptueuses qu'il avait édifié pour les différents cultes de ses nombreuses épouses étrangères. 

Quand au Temple bâti de main d'homme par Salomon et ses ouvriers, il sera détruit quelques siècles plus tard par le roi de Babylone en 586 avant notre ère, soit 414 ans après son édification... ce n'est donc pas cette « maison » terrestre qui a été affermie pour toujours...

Ce qu'il nous faut bien comprendre, c'est que la prophétie de Nathan nous annonce l'édification d'une maison/famille par Dieu Lui-même, ce qui n'était pas le cas avec Salomon, et n'est pas d'avantage le cas de tous ces « lieux de cultes » édifiés de main d'homme au cours des âges de l'histoire de l’Église et qui ne pourrons jamais être « des habitations de Dieu en Esprit » (Eph. 2 : 22.), c'est à dire des cœurs transformé par le Seigneur Lui-même, car comme l'a rappelé Étienne : « le Très Haut n'habite pas dans ce qui est fait de main d'homme, comme dit le prophète: 

« Le ciel est mon trône, 
Et la terre mon marchepied. 
Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, 
Ou quel sera le lieu de mon repos? 
N'est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses?... » 
(Actes 7 : 48-50.)

Et pourtant, ils y en a encore aujourd'hui qui s’arque-boutent sur le bâtiment et sur l'organisation qui lui est attachée pour « le faire tourner », alors que nous avons bien mieux à vivre dans le partage en tant que frères et sœurs ! Le Seigneur ne nous a-t-il pas rappelé la promesse de Nathan en disant que ce sera Lui-même qui édifiera son Assemblée (Mat. 16 : 18.) ? Nous sommes la Maison de Dieu et Celui qui nous édifie, c'est Dieu Lui-Même, selon sa promesse.

Jean-Luc B




Dans le même ordre d'idée :


Tous les ministères d’Éphésiens 4 restent-ils utiles ?

Qui écouter, qui croire ?

Dans quelle Alliance sommes-nous ?

La part de l'homme dans le plan de Dieu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire