mercredi 6 octobre 2010

Iran: nouvelles alarmantes de Youcef Nadarkhani.




Après la condamnation à la prison à vie de sa femme « Tina » , nous apprenons par son avocat que c'est maintenant le pasteur Youcef Nadarkhani qui vient d'être condamné à mort pour le même « délit de pensée ».

L'avocat n'a pour l'instant reçu qu'une information verbale. Il attend les documents officiels, qui ne lui sont pas encore parvenus. Il a toutefois déclaré qu’il était fort peu probable qu’il ne s’agisse que d’une simple menace. Selon maître Sarbazi, la peine de mort a été bel et bien prononcée par la 11ème chambre de la cour d'assise de la ville de Rasht. Cette décision avait été exigée à la justice par la Police Politique dans la personne de l’agent Baghani.

L'année dernière, le pasteur Youcef avait protesté contre la volonté du gouvernement iranien d'imposer une éducation islamique à ses enfants, malgré le fait que la constitution iranienne reconnaît le droit à la liberté de religion. Il avait alors été arrêté le 13 octobre 2009 et enfermé dans la prison de Rasht

Dans cette affaire, avec le but évident d'éprouver encore plus les nerfs des chrétiens, les autorités judiciaires se sont amusés à souffler le chaud et le froid. Elles annoncent à un moment aux avocats des condamnations à mort, pour ensuite préciser que rien n'est encore décidé. http://blog-porte-parole.blogspot.com/2010/06/urgent-un-couple-de-chretiens-iraniens.html

Il est évident qu'il était devenu difficile de gérer correctement les informations venant d'Iran dans un tel brouillard de contrevérités successive, et c'est bien le but recherché par ces annonces « officielles » qui se contredisent. Cependant, il est important que ceux qui intercèdent pour l'église persécutée soient tenus au courant de la situation de nos frères et sœurs qui soufrent en Iran à cause du Nom de Jésus. C'est pour cela que nous essayons, malgré tout, de vous faire parvenir les informations qui nous parviennent.

Durant la période de Noël 2009, c'est une véritable rafle qui avait ensuite fauchée une partie des responsables de « l'Eglise d'Iran ». Cette congrégation, ne disposant pratiquement pas d'aide étrangère, semble avoir un impact important chez les jeunes iraniens, puisque beaucoup se convertissent de l'islam à Jésus Christ et rejoignent alors des églises de maisons. Cette vague de conversions indispose fortement le gouvernement iranien et c'est pour cela que sept cadres importants du mouvement (dont Youcef) se sont alors trouvés emprisonnés, suivis quelques temps plus tard par les épouses de plusieurs d'entre eux. Ceci dans le but évident d'accentuer la pression psychologique. Ils ont alors subis des violences de toutes sortes pour leur faire renier leurs convictions chrétiennes, mais sans résultats jusqu'à ce jour.

Des libérations (après le versement de très importantes cautions) ont eu lieu, suivies de nouvelles arrestations, qui ont continuées à ébranler nos frères et sœurs.

Une autre stratégie a aussi été mise au point contre « l'Église d'Iran » par les autorités, qui ont obtenus qu'une autre congrégation chrétienne iranienne porte plainte contre eux pour « hérésie ». Ce qui a évidemment provoqué une division entre des chrétiens iraniens déjà passablement oppressés, mais qui a malheureusement aussi isolé « l'Eglise d'Iran » des organisations d'aide aux églises persécutées, qui ont pris leur distances avec elle, par peur d'être accusées de soutenir un mouvement sectaire...

Malgré une prise de position claire du conseil national de « l'Eglise d'Iran » et l'élaboration d'une « confession-de-foi » qui a permis à chacun de reconnaître qu'elle ne professes aucune hérésie, il est regrettable de constater que les organismes francophones de défense des chrétiens persécutés ne relaient plus les informations concernant les persécutions dont sont victimes les membres de « l'Église d'Iran »... les responsables gouvernementaux iraniens à l'origine de toute cette division intra-chrétienne doivent se frotter les mains...

Il serait temps de se réveiller et de ne pas laisser plus longtemps à l'adversaire un avantage qui ne lui revient pas!

Priez pour l'ensemble de l'Église actuellement présente en Iran:

- pour que les responsables locaux soient motivés par les intérêts de l'ensemble du Corps de Christ et non pas par des intérêts personnels;
- pour que toute crainte disparaisse de leurs cœurs;
- pour que tout ressentiment et toute amertume soit chassés;
- pour que les chrétiens occidentaux puissent voir comment agir « Pour la cause de tous les délaissés» (Prov. 31: 8-9.)
- afin que les chrétiens iraniens puissent tenir ferme dans leur foi;
- afin que leur amour pour leurs persécuteurs aille en grandissant;
- afin que les cœurs des esclaves de l'islam soient touchés et puissent connaître la liberté et le salut en Christ.

Le président du conseil national de « l'Église d'Iran », Behrouz Sadegh-Khanjani surnommé « Marco », est toujours emprisonné au secret et risque également la peine de mort. Ne l'oubliez pas non plus dans votre intercession.

Jean-Luc B



11 commentaires:

  1. Dernières nouvelles:

    Tina a été libérée hier et a pu retrouver ses enfants. Il semblerait que l'ordre vienne de haut.

    L'avocat de son mari Youcef n'a toujours pas reçu l'avis officiel de la condamnation à mort de son client. Les délais légaux sont donc dépassés, mais nous ne savons pas ce qui va se passer.

    Ne nous relâchons pas dans notre intercession.

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer
  2. Encore des nouvelles de nos frères emprisonnés:

    Youcef

    En principe, à partir d’aujourd’hui, on est largement au-delà des délais légaux pour la communication de la sentence. Rien n’a été notifié officiellement à la défense. La Police Politique a menacé aujourd’hui de mettre en exécution la sentence, si Youcef persistait dans son refus de renier sa foi chrétienne. En théorie, cela n’est pas possible, mais nous avons des exécutions pareilles au-début de la révolution et pendant la guerre. Le tribunal prétend avoir reçu une compétence particulière sur ce dossier.

    Comme il n’est pas possible d’impliquer trop les responsables sur place pour avoir les informations, j’ai demandé à un de nos pasteurs à l’étranger de contacter maître Sarbazi.

    Merci donc de continuer à intercéder pour Youcef.

    Marco(Behrouz)

    Marie a pu le voir aujourd’hui à Chiraz. Son avocat, maître Taravatrouy n’a pas été autorisé à le rencontrer. Selon l’avocat le blocage se situerait au niveau du vice-procureur, M. Moussavitabar.Il aurait fait obstacle à toutes les démarches pour la libération de Marco. Selon une autre source, la décision devrait venir de Téhéran et le vice-procureur n’y serait pour rien.

    Merci de continuer à agir et à intercéder pour ces situations.

    Cordialement en Christ

    A.

    RépondreSupprimer
  3. La nouvelle est tombée avant hier : http://www.blogdei.com/11532/le-pasteur-iranien-youcef-nadarkhani-condamne-a-mort-par-pendaison-pour-apostasie/

    RépondreSupprimer
  4. Que la grâce de Dieu donne la puissance à nos bien aimés de supporter l'insupportable en Son Nom, amen ! Flo.

    RépondreSupprimer
  5. quelles sont les nouvelles les plus récentes du pasteur Youcef Nadarkhani ? merci de vous renseigner

    RépondreSupprimer
  6. Pour l'instant nous n'avons aucune nouvelle. Youcef est toujours incarcéré au secret. Ainsi que Marco.

    Continuons d'intercéder pour eux.

    RépondreSupprimer
  7. Iran : Des nouvelles alarmantes.

    La condamnation à mort pour apostasie de Youcef Nadarkhani vient d’être confirmée par la 3ème chambre de la Cour Suprême de la ville religieuse de Qom. D’après ce que nous pouvons en comprendre, il s’agirait d’une forme de compensation donnée par le pouvoir en place pour obtenir le soutien des extrémistes religieux. Un soutien indispensable en période de crise…

    Pensons aussi à Marco (Behrouz) qui est pratiquement dans le même cas de figure, et aussi à Mohammed Beliad (membre du Collège National des Pasteurs et Anciens de « l’Église d’Iran ») qui risque également la peine de mort.

    Il est possible d’appeler l’ambassade d’Iran pour protester contre cette condamnation pour un motif religieux, alors que l’Iran est signataire de la déclaration de l’Onu sur la liberté religieuse.

    Pensons à les soutenir dans la prière, ainsi que leur famille.

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Il me semble que des tribunaux locaux prononcent souvent en Iran des peines de mort pour apostasie, mais qu'en pratique, ces peines sont toujours modifiées au niveau national (peut-être l'équivalent de la Cour suprême), et ne sont donc jamais appliquées.

    Prions donc pour nos frères, mais avec optimisme!

    RépondreSupprimer
  9. Des nouvelles plus récentes :

    Le 8 septembre 2012 Youcef Nadarkhani repasse devant le tribunal, qui va constater qu'il n'a pas abandonné sa foi en Christ. Il y a le risque sérieux que la peine de mort pour apostasie soit confirmée.

    http://fidepost.com/communique-le-pasteur-nadarkhani-bientot-fixe-sur-son-sort-definitif/

    Ne l'oublions pas dans nos intercessions.

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer
  10. Waddle,

    Je viens de voir ton intervention et je dois te dire que tu sembles passablement ignorant de ce qui se passe en Iran. Pourquoi ressens-tu le besoin d'écrire de cette façon lorsque tu ne connais pas un sujet ? Ne serait-il pas plus sage de te renseigner avant ?

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer
  11. .
    Confirmation de la libération de Youcef Nadarkhani.

    Après avoir pris contact avec des responsables des groupes de maison de « l’Église d’Iran », nous pouvons confirmer que Youcef Nadarkhani a bien été libéré cet après-midi vers 16h00 (heure locale) après un jugement qui l’acquitte de la peine de mort pour « apostasie », mais le condamne néanmoins à trois ans de prison pour « évangélisation de musulmans ». Ce qui correspond « précisément » à la durée de sa détention et évitera ainsi à l’état iranien d’être obligé de le dédommager pour son incarcération abusive…

    Youcef se retrouve ce soir en famille et remercie tous ceux qui ont prié pour lui et qui ont également agi de différentes manières en sa faveur. Nous pouvons tous rendre grâce à Dieu pour cette bonne nouvelle, mais n’oublions surtout pas Youcef et sa famille dans nos prières car il court le risque (comme d'autres pasteurs iraniens avant lui) de « disparaître » mystérieusement après sa sortie de prison.

    Ne nous relâchons pas !

    Jean-Luc B

    RépondreSupprimer