lundi 18 juillet 2011

VOIR CHRIST EN ACTES DANS LE CORPS

Par Stephen Kaung

Actes 1:1-8 : « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » 

Actes 28:30-31 : « Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il recevait tous ceux qui venaient le voir, prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle. » 

Prions: Tendre Père céleste, alors que nous continuons dans Ta présence, nous Te demandons de nous ouvrir Ta parole afin que nous puissions recevoir la révélation d'en-haut, pour que nous puissions réellement voir Ton Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. Nous Te le demandons au nom de Ton Fils bien aimé. Amen.


La Bible est la révélation de Jésus-Christ. Ce n'est pas seulement le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse, qui est la Révélation de Jésus-Christ, mais c'est la Bible entière qui est la révélation de Jésus-Christ. C'est pour cela que la Bible nous est donnée. Si nous en connaissons beaucoup sur la Bible mais que nous ne connaissons pas le Seigneur Jésus-Christ, nous manquons tout l'enseignement de la Parole de Dieu.


A l'époque du Seigneur Jésus, les pharisiens et les scribes connaissaient l'Ancien Testament, leur bible, si bien qu'ils étaient capables de citer des passages de mémoire mot pour mot. Pourtant ils ne sont pas venus vers le Seigneur Jésus pour recevoir la vie. Le Seigneur Jésus a dit: « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie! » Combien il est important, alors que nous lisons la Parole de Dieu, de pouvoir réellement voir le Seigneur Jésus dans chaque livre de la Bible, parce que c'est la raison pour laquelle la Bible nous a été donnée. Et si nous recevons une révélation du Seigneur Jésus, alors nous serons en communion avec Lui et nous serons transformés et conformés à Son image. Alors que nous ouvrons la Parole de Dieu, que le Seigneur puisse nous aider à arriver réellement à une connaissance vivante de la Parole Vivante, notre Seigneur Jésus Christ, à travers la parole écrite.

Nous aimerions maintenant nous tourner vers le livre des Actes. Dans votre Bible, le titre de ce livre est probablement les « Actes des Apôtres. » Nous savons pourtant que ce n'est pas le titre du manuscrit original. A cause de ce titre, qui est très largement répandu, nous avons mal compris ce livre parce que ce ne sont pas les actes des apôtres. Pourquoi? Dans l'introduction de son livre, l'auteur, qui est Luc le médecin bien aimé, dit: « j'ai parlé, dans mon premier livre »; le premier livre est l'évangile selon Luc.

« Théophile ». Nous ne savons pas vraiment qui est cet homme, mais nous savons qu'à cette époque, comme de nos jours, lorsque vous écriviez un livre, vous aimiez le dédicacer à une personne que vous appréciez beaucoup. Théophile était probablement un noble de cette époque, et Luc lui a simplement dédicacé ce livre. Mais le nom Théophile signifie « celui qui aime Dieu ». C'est donc probablement un pseudonyme et pas un vrai nom. Ce livre est dédicacé à ceux qui aiment Dieu, et si vous aimez Dieu, alors ce livre vous est dédicacé.
« Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner

L'évangile selon Luc est son premier discours, et dans ce premier discours il relate toutes les choses que Jésus a commencé à faire et à enseigner jusqu'au moment où Il a été enlevé au ciel. Maintenant Il écrit ce second discours ou cette seconde partie, et à quel sujet écrit-il? Je pense que la réponse est dans ce mot «commencé» parce qu'il dit: « quand j'ai écrit le premier discours j'ai écrit au sujet de ce que Jésus a commencé à faire et à enseigner. » Bien sûr, si vous lisez l'évangile selon Luc, vous trouvez beaucoup de choses que notre Seigneur Jésus a faites, et beaucoup de choses et de paroles que notre Seigneur Jésus a dites. Tout ce qu'Il a dit était merveilleux; tout ce qu'Il a dit était plein de grâce. Mais Luc a dit: « je vous ai écrit concernant ce que le Seigneur Jésus avait commencé de faire et d'enseigner. » En d'autres termes, l'évangile selon Luc ne contient pas tous les actes et les enseignements de notre Seigneur Jésus; il ne nous indique que ce que le Seigneur Jésus avait commencé de faire et d'enseigner. Dans le livre des Actes, qui correspond au deuxième discours, il va écrire la suite de ce qu'il avait écrit précédemment et nous dire ce que le Seigneur Jésus a continué de faire et d'enseigner.


LES ACTES D'UN SEIGNEUR RESSUSCITE

Les Actes ne sont pas les actes des apôtres, bien que si vous lisez de façon superficielle, vous puissiez penser que ce sont les actes des apôtres Paul et Pierre. La première section de ce livre des Actes nous en dit beaucoup au sujet de Pierre et la seconde section nous en dit beaucoup au sujet de Paul. Mais ce ne sont pas les actes de Paul et de Pierre, ni les actes de tous les apôtres. Ce sont les actes de notre Seigneur ressuscité à travers Son corps sur la terre, et ce corps est l'Eglise. C'est toujours le Seigneur Lui-même qui parle et qui travaille, et les actes n'ont pas de fin. De tous les livres du Nouveau Testament, vous remarquerez que c'est le seul livre qui n'a pas de fin. A la fin Paul est à Rome, dans un appartement en location, où il était libre de parler et de prêcher au sujet de Christ. Lorsque vous arrivez à ce moment vous pouvez vous dire, mais qu'y a-t-il après? Ce n'est pas fini parce que notre Seigneur n'a pas fini d'agir et d'enseigner. Il continue encore d'enseigner et de faire Ses oeuvres jusqu'à nos jours, et Il continuera à enseigner et à faire Ses oeuvres jusqu'à Son retour. Ainsi le livre des Actes décrit en réalité les actes du Seigneur ressuscité qui continue d'enseigner et d'agir à travers Son corps, qui est l'Eglise de Dieu.

Lorsque notre Seigneur Jésus est venu dans ce monde il y a deux mille ans, comment Son corps physique a-t-il été formé? Dans l'évangile selon Luc, on nous dit que le Saint-Esprit de Dieu a recouvert Marie de Son ombre, et qu'ensuite Jésus est né. Comme le dit la Bible: « La Parole est devenue chair et a tabernaclé parmi nous, pleine de grâce et de vérité. »

Jésus est le nom de notre Seigneur alors qu'Il était sur terre, et avec ce corps physique qu'Il avait revêtu Lui-même, Il était capable de faire de nombreuses choses et de dire de nombreuses paroles. Sans corps, Il n'aurait pas pu parler, Il n'aurait pas pu faire ce qu'Il aurait aimé faire; mais avec ce corps physique, Il était capable d'agir et d'enseigner. Nous remercions Dieu pour ce qu'Il a fait et ce qu'Il a enseigné. Nous remercions Dieu pour la rédemption que notre Seigneur Jésus a accompli pour nous sur la croix du calvaire. Nous remercions Dieu pour le sang qu'Il a versé pour la rémission de nos péchés. Nous remercions Dieu pour ce corps qui a été brisé pour que nous ayons la vie et la vie éternelle. Il a été crucifié, enseveli, mais le troisième jour, Il est ressuscité d'entre les morts. Il est ensuite apparu aux disciples, pendant quarante jours, les enseignant au sujet du royaume de Dieu. Ensuite Il fut enlevé au ciel. Mais cela ne signifie pas Sa fin, parce qu'après qu'Il fut enlevé, le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit descendit et cent vingt de Ses disciples furent baptisés dans un seul Corps. A travers ce Corps, le Seigneur ressuscité continue, en tant que La Tête, d'oeuvrer et d'enseigner.

Notre Seigneur Jésus n'a pas seulement un corps individuel, mais aussi un corps corporatif. Il y a deux mille ans alors qu'Il marchait sur la terre, Il avait un corps personnel. Après avoir été enlevé au ciel, Il a continué d'enseigner et d'oeuvrer sur la terre pendant vingt siècles et Il a fait tout cela dans Son corps corporatif et mystique qui est Son Église.

Comment l'Église a-elle été formée? Dans un sens, nous pouvons dire que l'Église est formée par l'ombre du Saint-Esprit sur les entrailles de notre Seigneur Jésus. Nous nous rappelons comment Adam a été créé et comment Ève a été « bâtie ». Au commencement, Dieu a créé l'homme. Il a façonné une forme, un corps à partir de la poussière du sol et ensuite Dieu a soufflé dans ses narines un souffle de vie. Cet homme devint une âme vivante, c'était Adam. Ensuite Dieu a dit: « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je Lui ferai une aide, Son vis-à-vis. » Mais il n'y en avait pas, ainsi Dieu fit tomber l'homme dans un profond sommeil et prit quelque chose de son côté. Notre bible appelle cela une côte, et cela a pu être une côte mais cela peut être autre chose parce que dans l'original on dit juste quelque chose. Dieu prit quelque chose du coté d'Adam et bâtit quelque chose autour pour en faire une femme. Le mot bâtir est un mot utilisé en architecture. Ainsi la femme fut construite avec quelque chose venant de l'homme puis elle fut conduite vers Adam. Quand Adam la vit, il dit immédiatement: « C'est moi, elle est os de mes os et chair de ma chair. » Ainsi, la femme fut jointe à l'homme et ils devinrent un seul corps.

Mais cela n'est qu'un type. La réalité c'est que Dieu a un Fils bien aimé, un Fils unique bien aimé. Et Dieu a dit: « Il n'est pas bon pour Lui d'être seul; Je Lui ferai une aide, un vis à vis. » Ainsi Dieu Le fit s'endormir à la croix, mais ce ne fut pas un sommeil paisible comme pour Adam. Ce fut une mort violente à cause des péchés du monde. S'il n'y avait pas eu de péchés dans le monde, il n'aurait pas eu besoin de répandre le sang.

Lorsque Dieu a fait cette opération en Adam, il n'y avait pas de sang; ce fut une opération sans sang. Mais parce qu'il y a eu du péché, notre Seigneur Jésus, le Fils de Dieu, a dû mourir sur la croix d'une mort violente; le sang a dû être répandu. Vous rappelez-vous ce qui s'est passé après qu'Il soit mort? Les soldats s'approchèrent pour s'assurer qu'Il était bien mort. Ils Le regardèrent, et pour être certains qu'Il était mort, un des soldats perça Son côté avec sa lance. La bible dit que de « l'eau et du sang en sortirent. », Jean le souligne dans l'évangile selon Jean. Il dit: « il sortit du sang et de l'eau. Celui qui L'a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai; et il sait qu'il dit vrai, afin que vous croyiez aussi. » Pourquoi souligne t-il tant ce point? La médecine nous apprend que notre Seigneur Jésus est mort d'un arrêt cardiaque, parce que lorsque le coeur s'arrête, le sang se désintègre. Vous voyez donc ici que lorsque la dernière goute de sang quitta Son coeur, il se désintégra en sang et en eau. Oh, l'amour merveilleux de Dieu!

Ensuite le Saint-Esprit a utilisé le sang et l'eau pour bâtir une femme - l'Église, le Corps de Christ. Chers frères, et soeurs, c'est le sang qui a servi à la rémission de nos péchés, parce que la loi dit: « Sans aspersion de sang il n'y a pas de pardon. » Ainsi le sang de notre Seigneur Jésus a dû être répandu pour la rémission de nos péchés, et Il a répandu Son âme comme de l'eau; c'est cela la vie. Il répandu Sa vie et le Saint-Esprit a pris le sang et l'eau et a bâtit un corps, une femme, qui est l'Église de Dieu. Lorsque le Seigneur voit Son Église, Il dit: « C'est Moi. »

Rappelez-vous comment Paul, le grand Pharisien, a persécuté les chrétiens, les croyants de l'époque. Selon la tradition des pères, ils considéraient Jésus comme un imposteur du Judaïsme, c'est pourquoi Paul a persécuté ceux qui suivaient Jésus parce qu'Il était un Pharisien. Mais sur la route de Damas, le Seigneur ressuscité Lui est apparu et lui a dit: « Saul, Saul, pourquoi me persécute-tu? Tu me persécutes parce que ces personnes c'est moi. Elles sont Mon corps, les membres de mon propre corps. » Bien que notre Seigneur Jésus, qui est la Tête, soit au ciel, Il a Son Corps sur la terre. Ce Corps a marché sur la terre depuis maintenant vingt siècles. Ce Corps a voyagé partout sur la surface de la terre, et le Seigneur Jésus continue d'oeuvrer et d'enseigner à travers ce Corps.

L'Église n'a pas d'enseignement. Si l'Église enseigne, alors c'est une hérésie parce l'Église enseigne seulement ce que le Seigneur enseigne. C'est le Seigneur qui enseigne à travers l'Église. L'Église ne fait rien. Si l'Église fait quelque chose alors c'est corruptible parce que c'est le Seigneur qui oeuvre à travers l'Église. C'est le Seigneur Lui-même qui continue d'oeuvrer et d'enseigner. Chaque fois que vous entendez l'Église enseigner, vous savez que c'est une hérésie. L'Église en tant que Corps de Christ, doit faire et enseigner tout ce que la Tête fait et enseigne. Ou pour le dire autrement: c'est la Tête qui fait et qui enseigne à travers Son Corps. Le Livre des Actes nous parle de l'enseignement et des oeuvres d'un Seigneur ressuscité à travers Son corps corporatif qui est l'Église.

Lorsque le Seigneur Jésus est venu sur cette terre, il y a deux mille ans, on a prophétisé sur Lui dans le Psaume 40: « Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m'as formé un corps; Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. Alors j'ai dit: Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté. » Nous savons que cela fut accompli durant la vie de notre Seigneur Jésus parce qu'Il a pris Lui-même un corps humain. Dieu Lui a préparé un corps, et dans ce corps, il a fait la volonté de Dieu jusqu'à la mort, et la mort de la croix. Cela n'est pas parce qu'Il y a été forcé, mais parce qu'Il nous a aimé. Il avait un corps, et à travers ce corps, Il était capable d'agir et d'enseigner alors qu'Il était sur terre.

Savez-vous que, depuis le jour où Il est ressuscité, jusqu'à nos jours, et jusqu'au jour de Son retour, Il continue d'agir et d'enseigner de la même manière sur cette terre? C'est à travers un corps corporatif qu'Il est révélé, qu'Il est manifesté, qu'Il est connu. L'Église doit révéler Christ. L'Église devrait être Sa révélation. Elle ne doit pas parler d'elle-même. L'Église ne devrait pas attirer les gens à elle-même. L'Église doit élever Christ et dire au monde ce qu'Il dit et lui montrer ce qu'Il fait.


L'ENSEIGNEMENT DES APOTRES
 
Lorsque vous lisez le livre des Actes, que voyez-vous les apôtres enseigner? Les trois mille qui ont cru dans le Seigneur Jésus le jour de la Pentecôte persévéraient dans l'enseignement des apôtres (voir Actes 2:42). Qu'est-ce que les apôtres enseignaient? Il y a de nombreux passages dans les Actes que l'on appellerait maintenant des sermons. Ce sont des messages que les apôtres ont donnés aux différentes réunions qu'ils pouvaient avoir, et si vous lisez ces messages, que pouvez-vous entendre?

Par exemple, le jour de Pentecôte, Pierre a dit: « Dieu a ressuscité Jésus Christ d'entre les morts, nous en sommes témoins. Que toute la maison d'Israël sache que Dieu a fait Seigneur et Christ, Celui que vous avez crucifié. » C'était puissant et clair.

Ensuite au chapitre trois, vous trouvez un homme boiteux qui a été guéri, et Pierre qui dit au peuple qui s'était rassemblé autour de lui: « C'est en Son Nom, par ce Nom que ce boiteux a été guéri. »

Dans le septième chapitre, Étienne, pour sa défense (en réalité il ne se défendait pas lui-même, il défendait Christ), a conclu son discours en disant: « vous avez tué le Juste; vous l'avez mis à mort. »

Qu'a dit Pierre lorsqu'il était dans la maison de Corneille? « Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est Lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de Lui le témoignage que quiconque croit en Lui reçoit par Son nom le pardon des péchés. »

Qu'a prêché Paul lorsqu'il était à Antioche de Pisidie? C'était le même message: « la rémission des péchés à travers cet homme que Dieu a établi. »

Lorsque Paul était à Athènes, il a prêché la même chose à ces philosophes et ces gens éduqués: « Dieu a établi un Homme pour juger le monde, et il l'a prouvé en Le ressuscitant d'entre les morts. »
Frères et soeurs, lorsque vous lisez le livre des Actes, vous remarquez que quel que soit le sermon qui ait été prêché, et quel que fut le public, c'était le même message - le Seigneur Jésus. Il n'est donc pas étonnant que Paul dise: « Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes, mais nous prêchons Jésus Christ, le Seigneur. » L'église primitive n'enseignait rien d'autre que le Seigneur Jésus.


LES OEUVRES DE l'EGLISE PRIMITIVE

Beaucoup de miracles ont été faits dans l'Eglise primitive. Dans le troisième chapitre, Pierre et Jean vont au temple pour prier, et il y avait un homme boiteux qui était assis à la porte appelée la Belle. N'est-ce pas un grand contraste? La porte s'appelle la Belle mais la scène qui s'y passait n'était pas si belle. Cet homme était là-bas, jour après jour, demandant l'aumône. Mais lorsque Pierre et Jean arrivèrent, Pierre le regarda et dit: « Regarde-nous. Nous n'avons ni or, ni argent; mais ce que nous avons, nous te le donnons. Au nom du Seigneur Jésus, lève toi et marche. »

Il se leva et marcha. Bien sûr, les gens sont venu autour de lui en pensant « Qu'est-ce qui arrive? » Pierre et Jean dirent: « Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme? C'est par la foi en ce Nom qu'il a été raffermi. » Ce qu'ils ont fait n'était rien d'autre que ce que Jésus a fait. Ce n'est pas eux qui ont fait cela; c'était la Tête à travers le Corps. Il n'y avait rien dont ils puissent se vanter parce Pierre n'a pas fait de miracles. Mais c'est le Seigneur qui a fait le miracle à travers cet homme nommé Pierre.

Il s'est passé la même chose avec Paul et Barnabas alors qu'ils prêchaient à Lystre. Il s'y trouvait un homme impotent et boiteux de naissance, ils l'ont fait se lever et il a marché. La foule voulait leur offrir des sacrifices, en pensant qu'ils étaient des dieux. Paul et Barnabas déchirèrent leurs vêtements, se précipitèrent vers la foule et dirent: « Ne faites pas cela. Nous essayons de vous aider; nous sommes des humains tout comme vous. Nous ne sommes rien; nous ne sommes personne. C'est Dieu qui l'a fait. »

Chers frères et soeurs, tout ce qui est fait dans le livre des Actes sont les oeuvres du Seigneur Jésus, pas les oeuvres des apôtres. Les apôtres ne se sont jamais attribués le mérite de quoi que ce soit. Il n'en va pas ainsi de nos jours; de nos jours les gens aiment s'attribuer le mérite. Mais ce n'était pas comme cela avec les apôtres. Ils ont dit: « Ce n'est pas nous qui l'avons fait; c'est le Seigneur qui l'a fait. »

En trente ans, une génération, l'Évangile a été prêché de Jérusalem à toute la Judée et la Samarie et aux extrémités de la terre, qui était Rome. Rome était considérée comme le centre et la fin de ce monde à cette époque, et Paul était à Rome. Quelles grandes et puissantes oeuvres ont-ils faites, mais ce n'était pas les Apôtres qui ont fait cela, et ce n'est pas l'Église qui a fait cela. C'était le Seigneur ressuscité qui a fait tout cela dans Son corps corporatif.


VIVANT

Regardez la manière dont ils vivaient. Au chapitre 2, vous trouvez des descriptions de ces croyants qui sont passés en quelque temps, de cent vingt le jour de la Pentecôte à plus de trois mille. « Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés. » (Actes 2:42-47)

Oh, comme ces gens s'aimaient les uns les autres! Ils rompaient le pain ensemble, ils remerciaient le Seigneur ensemble, ils suppléaient aux besoins des uns les autres. Dieu les délivraient de leur égoïsme, ils étaient juste ensemble, ils adoraient ensemble. C'est la façon dont ils vivaient. Comment cela est-il possible? Si ce n'était pas Christ qui vivait en eux, ce ne serait pas possible. C'est déjà difficile pour deux de vivre ensemble. Dans l'Église primitive, il y avait à peu près 20.000 personnes, et elles pouvaient avoir une telle harmonie parce que ce n'était pas elles; c'était Christ qui vivait en elle.

« La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un coeur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais tout était commun entre eux. Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. Car il n'y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu'ils avaient vendu, et le déposaient aux pieds des apôtres; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin. » (Actes 4:32-35)

Ils étaient tous d'un même accord, d'une même pensée parce que Jésus vivait en eux; Jésus vivait à travers eux. C'était cela leur témoignage. C'était un Corps, et dans ce Corps le Seigneur Jésus était capable de continuer à vivre sur terre.


SOUFFRIR ET MOURIR
 
Voyez comme ils souffraient. La souffrance peut vraiment manifester le genre de personne que vous êtes. Lorsque les apôtres furent battus, ils revinrent joyeux vers les leurs, se réjouissant parce Dieu les avait jugé dignes de souffrir au nom de Jésus.

Regardez comme ils sont morts. La premier martyr dans l'Église fut Étienne, et lorsqu'ils le prirent pour le lapider, il dit: « J'ai vu le ciel ouvert et le Fils de l'Homme debout à la droite de Dieu. » Avant de mourir, il dit: « Seigneur, ne leur impute pas ce péché! » Ce fut comme lors de la mort de Christ. C'était Christ qui mourait en Étienne. Et c'est la même chose avec tous les martyrs à travers les âges parce que ce n'est pas eux; c'est Christ en eux.

Qu'est-ce que l'Eglise, le Corps de Christ? Pourquoi l'Eglise existe-elle à la surface de la terre? Pourquoi sommes-nous ici? Sommes-nous ici pour donner notre propre enseignement? Ou enseignons-nous l'enseignement de Christ? L'enseignement des apôtres n'est rien d'autre que l'enseignement de Christ. Ils n'enseignent rien si ce n'est Christ. Si vous lisez Apocalypse 2 et 3, vous verrez que des églises ont commencé à enseigner quelque chose d'autre que Christ, et qu'enseignaient-elles? C'était la doctrine des Nicolaïtes, la doctrine de Balaam, les enseignements de Jézabel. En d'autres termes, ce ne sont pas les enseignements de Christ. Lorsque l'Eglise commence à enseigner autre chose que Christ et que ce que Christ enseigne, alors elle enseigne quelque chose d'autre. C'est une hérésie.

Que faisons-nous ici? Laissons-nous Christ faire ce qu'Il veut faire en nous et à travers nous? Ou sommes-nous ici pour faire quelque chose, même quelque chose pour Lui? De nos jours il y a beaucoup de choses qui sont faites au nom du Seigneur Jésus. Ce sont des choses qui sont faites pour Dieu, faites pour Lui, mais cela peut ne pas être Son oeuvre. Nous ne pouvons que coopérer avec ce qu'Il fait, et ça c'est l'oeuvre de Dieu. Si ce n'est pas cela, alors cela n'a pas de valeur.

Comment vivons-nous? Vivons-nous chacun notre vie, même lorsque nous nous réunissons? Lorsque les corinthiens se rassemblaient pour rompre le pain, qui est un des moments les plus solennels, ils mangeaient chacun leur propre nourriture. Certains étaient ivres, certains étaient affamés. La vie d'église, ce n'est pas lorsque nous sommes ensemble dans un même endroit, mais c'est Christ vivant dans un corps corporatif. Cela n'est pas limité à l'espace et au temps. C'est l'amour pour les frères. Je ne l'aime pas parce qu'il ou elle est aimable mais parce qu'il ou elle est un frère ou une soeur. C'est cela le Corps que Christ veut exprimer.
C'est ce qu'est l'Eglise et si nous pouvons vivre et mourir, faire et enseigner de cette façon, alors loué soit Dieu, tout cela est écrit dans le livre des Actes. Le Saint-Esprit continue d'écrire ce livre au vingtième siècle. Il continue d'écrire et tout ce qui est du Seigneur, le Christ, qui agit, qui enseigne, qui vit, qui souffre et qui meurt, est consigné dans le livre des Actes. Mais si ce n'est pas de Lui, peu importe que cela puisse avoir du succès, être prospère ou accepté, ce sera brûlé et on ne s'en souviendra plus.


VOIR LA PERSONNE

Finalement, vous avez besoin de voir la Personne à travers le corps. Lorsque Christ était sur terre, Il avait un corps physique, et avec ce corps, Il était capable d'agir et d'enseigner. Il était plein de grâce et de vérité. Mais à cette époque les juifs L'ont regardé et ont dit: « D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles? N'est-ce pas le fils du charpentier? n'est-ce pas Marie qui est sa mère? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères? et ses soeurs ne sont-elles pas toutes parmi nous? D'où lui viennent donc toutes ces choses? » La Bible dit qu'Il était pour eux une occasion de chute. En d'autres termes, ils voyaient le corps, ce corps qui avait fait tant de choses merveilleuses, qui avait dit tant de paroles de grâce; mais pourtant Il était pour eux une occasion de chute. C'est parce qu'ils ne se confiaient que dans le corps; ils n'avaient pas touché cette Personne dans ce corps.

Cela peut aussi arriver de nos jours. Les gens peuvent ne voir que l'Église et ne pas voir Christ. C'est ce qu'est le christianisme de nos jours. La monde connaît le christianisme, mais connait-il le Christ? Nous ne pouvons pas regarder au corps comme si cela était tout, car le corps n'est pas tout. Le corps est juste un moyen vers un objectif, un canal, la demeure d'une personne qui habite dans ce corps. L'Église est le corps de Christ; l'Église est la sainte demeure de Dieu par l'Esprit; l'Église est le vase qui contient les richesses de Christ; l'Église est le canal, l'instrument à travers lequel Dieu oeuvre; mais l'Église n'est pas quelque chose en elle-même. C'est une Personne dans ce Corps: Christ. Nous avons besoin de voir Christ et pas seulement l'Église. C'est vrai que Christ s'exprime à travers l'Église parce que sans corps, comment la tête peut s'exprimer elle-même? Mais c'est la Tête, c'est Christ que nous devons voir.

Ainsi que nous puissions voir Christ dans l'Église et pas seulement l'Église. Si tout ce que vous voyez est l'Église, alors cela doit être une organisation ou une institution. Ce n'est pas Christ. Vous oublierez le Corps et ne verrez que la Personne. Si l'Église est ce qu'elle devrait être, vous ne la remarquerez pas parce ce que vous ne verrez que Christ, et tout ce que vous entendrez sera Christ. Si les gens nous remarquent, nous, au lieu de Christ, que Dieu puisse avoir pitié de nous. Lorsque les gens ne voit que l'Église et ne voit pas Christ, ils deviennent frustrés par ce qui est appelé église. Ils la repousse; ils ne veulent rien avoir à faire avec elle. Oh, si seulement ils pouvaient voir Christ, quelle différence cela ferait. Ainsi le livre des Actes révèle Christ dans le Corps, que ce livre puisse continuer d'être écrit aujourd'hui parmi nous, parmi le peuple de Dieu.

Prions:

Tendre Père céleste, nous Te remercions pour le corps physique que notre Seigneur Jésus a pris lorsqu'Il était sur terre, parce que dans ce corps, Il a fait beaucoup de grandes choses. Dans ce corps, Il a accompli l'oeuvre de la rédemption pour nous. Notre Père, comme nous Te louons et Te remercions car bien qu'Il soit maintenant assis à Ta droite, Il a un corps sur cette terre, l'Église. Et nous Te remercions pour l'Église, le Corps de Christ, parce que dans ce Corps de Christ, nous sommes capables de voir Christ, de l'entendre, de vivre et de mourir pour Lui. Ainsi notre Père, aie pitié de nous afin que tant que nous sommes ici sur terre, nous puissions réellement T'offrir une telle habitation, un tel instrument, un tel vase, pour que le monde puisse Le voir Lui et pas nous. Nous te le demandons dans Ton précieux nom. Amen.


1 commentaire:

  1. Amen Jean-Luc !

    Je me joins à cette prière, en Esprit et en Vérité !

    Les Actes des Apôtres sont les actes issus du mouvement de la manifestation de la présence du Saint-Esprit donnée par Jésus pour nous accompagner, demeurer en nous, afin que nous demeurions en LUI, du temps qu'IL nous prépare notre place dans notre maison céleste.
    Ils n'ont pas de fin car ils ont été créés pour l'éternité issus du Christ éternel qui nous donne la vie éternelle par la Foi en Lui, à cause de son Sacrifice expiatoire.

    En Christ nous avons tout et en effet, les seuls enseignements que nous pouvons recevoir sont les siens. Nous sommes tous et toutes des vases que le Saint-Esprit veut remplir car dans Sa Grâce, Dieu nous a rendu participants de Sa Gloire et nous pouvons à présent lui être utile, une fois remplis de Son Esprit. Si le Christ habite en nous (Galates 2.20) alors les fruits porteront ! C'est parce que nous sommes les sarments accrochés et dépendants du Cep seulement, et pas si nous pensons que tel ou tel prédicateur, apôtre ou autre a bien prêché !

    Prêchons Christ, la croix, le sacrifice expiatoire et pour le reste, perfectionnons-nous dans SA Parole, en SA Présence, marchant par l'Esprit allant de sanctification en purification, conduits par SON Esprit... Et... Soyons bénis pour la Gloire de Son Nom, amen !

    En Jésus-Christ, bien Fraternellement, Flo.

    RépondreSupprimer